Salon de l’Auto 2019 à Tours
La caravane (re)passe…

Retour des camping-cars pour le Salon de l’Auto de Tours 2019. Avec des animations qui en font presque un parc d’attractions et Christophe Dechavanne en guest star. Heureusement, les voitures neuves et d’occasion sont toujours là. Les essais aussi.

Bizarrement interdits de séjour lors de la dernière édition, les camping-cars font leur grand retour au Salon de l’Automobile de Tours 2019. Comprend qui peut… Les amoureux de la maison à roulettes apprécieront néanmoins. Il était d’autant plus logique de les retrouver que le marché ne cesse de progresser. « Vans » et autres « fourgons » plaisent de plus en plus, ce qui a donné une progression des immatriculations de 3.1 % et de 5,3 % pour les ventes d’occasions en 2019.

Voilà qui va ralentir la circulation mieux que les radars, puisque cela représente (pour le moment, l’année n’est pas finie) quelque 25.000 véhicules neufs de plus sur les routes. Les occasions y étaient déjà. Elles sont 59.000 à y retourner avec de nouveaux propriétaires.

Goûter, pour ne pas être dégoûté

Salon de l'auto Tours 2019
On peut toujours rêver mais, pour démarrer, il vaut mieux se la jouer plus modeste… (Photo VarioMobile) – Photo d’accueil : La CLIO Renault Sport Racing, une petite rugissante. (Photo Renault Le Floc’h)

Reste qu’il ne faut pas pour autant se précipiter. Un camping-car n’est pas donné et, si la bête a de plus en plus de quoi séduire (les designers font des miracles), il est sérieusement conseillé de faire un test par le biais d’une location avant de se lancer. On saura ainsi si la corvée de vidage des WC, la douche lilliputienne ou la cuisine de poupée ne gâchent pas le plaisir du voyage. Ce sera aussi le moyen de constater que, si le camping-car est synonyme de liberté, on est loin aujourd’hui du camping sauvage. Les engins ne sont pas les bienvenus partout. Et l’on ne parle pas de la conduite, qu’il faut aussi amadouer.

Cela dit, le principe a bien des charmes et les professionnels qui seront au Parc Expo de Tours (a priori, tous ceux qui officient dans les environs immédiats) sauront conseiller les visiteurs en fonction de leurs goûts, et de leur portefeuille…

Salon de l'Auto Tours 2019
Même Jaguar se branche sur l’électrique avec le JiPace. (Photo Jaguar)

Côté automobile, on annonce la plupart des concessionnaires de la région. Possibilité de découvrir les nouveautés de l’année, plutôt nombreuses. Liste – présentée comme exhaustive par les organisateurs – des nouveaux modèles (à vérifier sur place) : Nissan Juke 2, Ford Puma, Bmw Serie1, Bmw Serie3 30 E Hybride, Toyota Camry Hybride, Seat Tarraco, Audi A1, Mercedes EQC (électrique), Volvo S60 T8 Polestar, DS 3 Crossback, Peugeot 20, Hyundai Kona, Mazda, Lexus Ux… Un hall entier sera attribué à Renault où seront réunis occasions et voitures neuves, véhicules sportifs et Dacia.

Pour le plaisir des yeux, on nous dit aussi que Jaguar revient au parc et que des véhicules de collection (venus notamment de l’Automobile Club de l’Ouest) et de prestige seront exposés. Caractéristique bien connue du Salon de Tours depuis longtemps, un parc essai très important sera ouvert, ce qui permettra de mettre les belles à l’épreuve ou de tester l’occasion avec laquelle on repartira. Côté exposants, 8 700 m² recevront les voitures neuves, ce qui ne dira pas grand-chose au visiteur mais reste impressionnant. Les occasions se réfugieront comme toujours sous le hall B, ce qui leur permet de se serrer sur 3 500 m².

L’auto, c’est un boulot

Pour les pros, un espace « B to B » sera ouvert. Pour la première fois, bonne idée, un « job-dating » spécialisé sera organisé le lundi 21 octobre 2019 de 9 heures à 13 heures. Les professionnels pourront présenter leurs métiers aux étudiants, futurs ou actifs, et autres chercheurs d’emploi.

Salon de l'auto Tours 2019
Vu comme ça, pas facile de reconnaître une Volvo. Mais c’est pourtant le chassis super sécurisé du SUV XC40 tout électrique. (Photo Volvo)

Il est toujours plaisant de faire un tour dans un salon de l’automobile, même sans carte de crédit. En ajoutant nombre d’animations, les organisateurs veulent probablement séduire le grand public des simples curieux, même si l’on peut douter que les marques puissent en tirer profit. On trouvera donc des jeux vidéo (conduite de la voiture du Sébastien Loeb, champion du monde de rallye, ou d’une formule 1) et l’on pourra essayer les lunettes anti-endormissement d’Optic 2000 (prière de ne pas faire la sieste avant le test…). Gag : le team FJ présentera des voitures Nascar, alors que les responsables du Parc Expo et l’actuelle municipalité les ont bannies de leur piste…

L’accent étant mis sur la sécurité (et sur les véhicules électriques), Allianz installera son parcours de prévention. On y apprendra à être sage (pas de fumette ou de picole avant de prendre le volant…) mais on testera aussi des véhicules simulant la conduite sur route glissante, on fera des tonneaux (bien attachés) et l’on apprendra à maîtriser le « coup de patin » d’urgence. Pour sa part, Land-Rover transformera le plat pays qui est le Parc Expo en montagne avec son Terrapod, une mini piste artificielle capable de vous filer le mal de mer en trois coups de cuiller à pot d’échappement…

Christophe Dechavanne en combinaison de pilote

La nouvelle direction de Tours événement (la société qui gère le Parc Expo) aime bien fréquenter les stars. Avec Miss France à Novafleur et Valérie Damidot au Salon de l’Habitat, c’est Christophe Dechavanne qui sera au Salon de l’Auto le samedi. Il est vrai que le monsieur, plus connu pour ses prestations sur les plateaux que sur les pistes, est un accro de la bagnole. On l’a même vu tourner aux 24 heures du Mans sur une Venturi en 1993, participer à des courses de Supertourisme et glisser sur la glace du Trophée Andros. Pour la petite histoire, il a fait ses premières armes sur le bitume dans la coupe Caterham. Les amateurs de Lotus Seven comprendront.

Le Salon aura donc un côté parc d’attractions, sans doute sympathique, cette année. La question sera de savoir si les concessionnaires y trouveront leur intérêt. Rendez-vous lors de la fermeture pour faire les comptes.

Du vendredi 18 au lundi 21 octobre 2019 au Parc Expo de Tours. Ouvert de 10 heures à 19 heures les vendredi, samedi et dimanche, et le lundi de 10 heures à 18 heures.
Entrée 5 € (gratuit pour les moins de 12 ans) et parking gratuit.
Le site du Salon de l’Auto de Tours 2019 est ICI