Le drôle d’oiseau de Paradis
Maman au Vinci de Tours

Dernière mise à jour le 18 juin 2022

 

Vanessa Paradis sur scène, son mari à l’écriture, du beau monde à l’affiche, Maman, la pièce de Samuel Benchetrit écrite sur mesure pour son épouse, a été un succès parisien. Le  spectacle sera à Tours en janvier 2023, au sein d’une programmation théâtrale en cinq actes.

En gros, c’est « Chéri, je ferais bien du théâtre. » « Pas de problème, je vais t’écrire une pièce. ». Le principe du « Dessine-moi un mouton », en somme. Donc, quand Madame Vanessa Paradis a voulu tâter des planches, après la chanson et le cinéma, elle s’est retrouvée à l’affiche de Monsieur Samuel Benchetrit, son époux, avec un texte sur mesure.

Maman - Vanessa Paradis, Samuel Benchetrit à Tours
Monsieur et madame Benchetrit vont au théâtre (Photo DR FNAC)

Trêve d’ironie facile. Il faut un sacré courage pour monter sur les planches, uniquement habillée d’un texte, surtout quand on est attendue au tournant. Pas d’orchestre pour soutenir l’artiste, pas de fauteuil pour attendre le «  moteur » du réalisateur («  Pour réussir au cinéma, il faut un bon fauteuil », disait Jean Gabin), pas de rattrapage possible à la deuxième prise et un monstre aux mille paires d’yeux pour vous bouffer toute crue si vous lâchez la rampe.

Donc, un premier bravo pour la dame, dont les premiers pas de théâtreuse ne risquaient pas de passer inaperçus, notoriété oblige. Il fallait oser. D’ailleurs, nous ne savons pas si c’est elle qui a demandé. Ce que l’on sait, c’est qu’elle a trouvé le texte si beau « que l’on ne pouvait pas passer à côté ». (France 2). Et hop !

On ne se méfie jamais assez des débuts…

L’auteur, d’abord. Samuel Benchetrit est un être multiforme, auteur de livres, acteur, réalisateur de cinéma et, donc, auteur de théâtre. Maman est sa troisième pièce, après Comédie sur un quai de gare et Moins deux, toutes deux sélectionnées pour les Molières.

Dire que le début de Maman fait dans l’originalité serait un gros mensonge : Maman (les personnages n’ont pas de nom) ferme sa boutique de prêt-à-porter pour femmes enceintes quand elle est abordée par un jeune homme qui la prend pour une prostituée. Déjà vu (lu, entendu) ? Oui. Mais C’est pour mieux tromper l’ennemi. La rencontre ne conduira pas vers un vaudeville à quiproquos égrillards, loin s’en faut.

Maman - Vanessa Paradis, Samuel Benchetrit à Tours
Il était un soir… (Photo DR)

En manque d’enfant, Maman va voir dans le jeune maladroit celui qu’elle aurait pu avoir. Et décider d’adopter le drôle d’oiseau. Pas facile à annoncer au mari, ce qui permet à l’auteur de ciseler quelques scènes humoristiques. Mais la situation est aussi une approche délicate du désir d’enfant, de la tendresse, du couple, bref d’un univers que l’ouverture de la pièce ne laissait pas supposer.

Pour mener à bout de doigts cette situation et ses ramifications délicates (« Dans cette comédie, à l’écriture aérienne et comme trouée, où il se passe peu de choses — ou de petites choses bizarres et hors codes sociaux traditionnels —, Benchetrit fait surgir la solitude, le vide et le besoin d’amour qui sommeillent en chacun. » – Fabienne Pascaud, Télérama) il fallait de sacrés comédiens.

Pour la création parisienne, c’est l’excellent Éric Elmosnino qui jouait le mari. Pour la tournée, sauf changement, et notamment à Tours, ce devrait être… Samuel Benchetrit himself. Voilà qui donnera peut-être une dimension supplémentaire au spectacle. Un vrai couple qui joue un faux couple pour adopter un faux enfant… Le rôle du jeune homme presque fils est toujours dévolu à Félix Moati, qui n’est pas n’importe qui non plus.

Darrieux et Moreau au Paradis

Reste maintenant à savoir ce que nos confrères et consœurs critiques ont pensé du résultat. Globalement, c’est bon. Au début, les premiers pas de Vanessa Paradis paraissaient un peu timides : «  C’est encore un peu vert, bien sûr, son interprétation aussi, mais déjà on remarque la mise en scène et ce rythme imposant une sorte de latence, de distance entre les mots et les corps. » (Sylvain Merle – Le Parisien). Normal, mais avec un passage en Touraine programmé en 2023, le fruit vert devrait avoir eu largement le temps de mûrir.

Maman - Vanessa Paradis, Samuel Benchetrit à Tours
Vanessa Paradis dans « Maman ». Mère courage… (Photo DR)

D’ailleurs, tout le monde n’a pas le même avis. Fabienne Pascaud va même très (trop ?) loin dans l’admiration : «  elle magnifie un texte écrit pour elle et qui peut-être n’existerait pas sans sa grâce. De bout en bout, elle le porte de sa féminité assumée, de sa force intérieure qu’on devine inébranlable. Il y a du Danielle Darrieux et de la Jeanne Moreau dans sa silhouette gracile, sa diction rêveuse, sa puissance secrète. » Diable !

Pour ce qu’il en est de la pièce, « une charmante comédie et un conte de fées en même temps » (Armelle Harlot), les avis sont partagés. La même dit de l’auteur qu’il «  voit la noirceur du monde et, en même temps, il a une fantaisie de gamin », quand Jacques Nerson flingue : « N’importe quelle série télévisée de bas de gamme a mille fois plus d’idées que dans cette pièce ! » Aïe !

Résumons : une pièce qui est originale (malgré le début, mais c’est un leurre) et délicate, jouée par une Vanessa Paradis qui a trouvé ses marques et des comédiens de talent (il faut ajouter Gabor Rassov), ça justifie de se faire un avis par soi-même, non ?

Et, en prime :

Maman fait partie de la programmation théâtre de la saison apportée sur la scène tourangelle par AZ Prod. Il faudra donc y ajouter, toujours au Palais des congrès Vinci de Tours, à 20h30 :

Inavouable d’Éric Lassous, avec Michel Leeb et Anne Jacquelin, le vendredi 28 octobre 2022.

Les Faux British à Tours.
Les Faux British, lors de leur passage à l’Espace Malraux de Joué-lès-Tours. (Photo DR)

Les Faux British, déjà appréciés à l’Espace Malraux, le jeudi 1er novembre 2022.

Un couple magique de Laurent Ruquier avec Stéphane Plaza ( ! ? !), échappé de sa boutique, Valérie Mairesse et Jeanfi Janssens, échappé du one-man-show, le samedi 10 décembre 2022.

Une Situation délicate, d’Alan Ayckbourn, avec Gérard Darmon, Clotilde Courau (sous réserve), Max Boublil, Élodie Navarre, le samedi 15 avril 2023.

Centre de congrès Vinci de Tours, le mercredi 11 janvier 2023 à 20h30 pour Maman
Réserver en Touraine avec Entrée du Public ICI (1)
…et pour réserver ailleurs en France, c’est LÀ (1)
(1) Les suggestions de réservations données par Entrée du public ne sont que des informations destinées à aider nos lecteurs en les dirigeant vers des points de vente susceptibles de fournir les places correspondant à l’article publié.
D’autres possibilités existent, évidemment.
Entrée du public n’effectue aucune vente de billets par lui-même. Pour toute information concernant les places réservées (modifications, annulations…) vous devez vous retourner vers le vendeur auprès duquel vous avez pris vos places.