Les 7 doigts en Passagers
à l’Espace Malraux de Joué-lès-Tours

C’est du cirque, mais c’est aussi de la danse. Ou encore : c’est de la danse, mais c’est aussi du cirque. Et du théâtre. Et du mime. Et… c’est magnifique. Les 7 doigts (de la main) seront à l’Espace Malraux de Joué-lès-Tours le 10 novembre. En voyage depuis le Québec.

Du cirque canadien, on connaît surtout le Cirque du Soleil. Une troupe partie de la rue et qui se démultiplie à travers le monde. Une troupe qui a aussi de sérieux problèmes économiques et cherche de l’aide de l’autre côté de sa frontière et même en Chine. Fin de la rubrique financière.

Les 7 doigts de la main à l'Espace Malraux de Joué-lès-Tours.
Un étrange et magnifique voyage. (Photo DR)

La troupe qui nous intéresse est plus modeste (en nombre), si l’on se réfère à son nom. Les 7 doigts de la main sont nés en 2012 avec l’intention « de redéfinir le cirque contemporain à partir de son essence et d’explorer les possibilités infinies offertes par le mélange des disciplines artistiques. » Traduction : on est des circassiens mais on aime le théâtre, le mime, la danse et, surtout, on s’en sert fichtrement bien.

Il en résulte des spectacles qui tiennent de toutes les disciplines précitées (on peut en ajouter d’autres, d’ailleurs, et rappeler que Les 7 doigts ont monté une comédie musicale à Broadway,  animé des défilés de mode prestigieux et mis en scène les cérémonies des Jeux Olympiques de Sotchi). Passagers, qui sera présenté à l’Espace Malraux de Joué-lès-Tours le 10 novembre 2020, en fait l’éclatante démonstration.

Comme au cinéma

Prétexte à une approche des êtres, un voyage en train. Dans le wagon, « inspirés par le mouvement et la transition du parcours, [les passagers] racontent leurs histoires faites de fuites et de rencontres. Alors que la cadence du voyage insuffle son rythme au paysage sonore, dévoilant le contenu de leurs bagages, ils se révèlent au public. »

Les 7 doigts de la main à l'Espace Malraux de Joué-lès-Tours.
Danse, cirque, théâtre et même cinéma. L’alchimie magique des 7 doigts de la main. (Photo DR)

C’est fascinant. D’abord parce la chorégraphie (on ne peut pas dire autrement) crée immédiatement l’illusion. Ensuite parce que les numéros de cirque s’intègrent dans la trame du spectacle avec une absolue logique. Enfin parce que c’est beau, poétique, émouvant, drôle aussi. « Par moments, on croirait même assister à un film muet plus qu’à un spectacle de cirque à proprement parler, tant les sept artistes puisent dans la gestuelle si caractéristique du cinéma naissant. » (Le Figaro)

Petite correction à l’article de nos confrères : même si la troupe a gardé son nom d’origine, Les 7 doigts (on oublie le reste du titre), elle a un peu gonflé. Pour Les Passagers, ils sont huit sur scène… et beaucoup plus dans la coulisse. Bref.

Destination inconnue

D’un précédent spectacle (Cuisine & confessions), Télérama disait : « la compagnie Les 7 Doigts dose parfaitement l’émotion, l’humour, la performance. La mayonnaise prend, car tous les ingrédients sont réunis pour un spectacle convivial et généreux. »

Les 7 doigts de la main à l'Espace Malraux de Joué-lès-Tours.
Départ pour une destination inconnue sans supplément de bagages. (Photo DR)

Les Passagers reprend le principe des personnages qui se découvrent et se livrent les uns aux autres. S’y ajoute – c’est une caractéristique des 7 doigts – une musique aussi importante que la gestuelle des artistes : «  Un spectacle qui parvient à trouver le juste équilibre entre virtuosité et fragilité, humour et émotion. Le tout rythmé par des compositions musicales poignantes, une des grandes forces de la compagnie, qui magnifient l’ensemble des tableaux. (La Presse Canada)

Reste une question : vers quelle destination ces Passengers vont-ils ? Mystère. Mais n’est-ce pas la destinée de l’humanité de ne pas savoir ce qui l’attend à l’arrivée ?

Et en prime…

Une petite balade pendant les répètes pour vous donner envie :

Ne nous dites pas que vous n’êtes pas convaincus. On vous en remet une dose :

Espace Malraux de Joué-lès-Tours, le mardi 10 novembre 2020 à 20h30.
Réserver à l’Espace Malraux ICI
Quelques petits rappels, coronavirus oblige :
Ouverture des abonnements sur internet : mardi 8 septembre 2020 à 9 heures.
Dans ce contexte si particulier de distanciation sociale, l’EM adapte son offre et privilégie l’abonnement en ligne.
Ouverture de la billetterie individuelle sur internet : mardi 15 septembre 2020 à 9 heures.
Ouverture de la billetterie jeune public au guichet : mardi 15 septembre 2020 à 14 heures.