« Le dessin de presse dans tous ses états »
La liberté s’expose à la Bibliothèque de Tours

Simple, percutant, provocateur, tragique… Sans doute. Mais aussi symbole de la liberté d’expression, le dessin de presse est un élément majeur de la démocratie. L’exposition Le dessin de presse dans tous ses états est un appel au dialogue universel.

Le dessin de presse dans tous ses états
L’exposition « Le dessin de presse dans tous ses états » se retrouve dans un livre édité par Gallimard. (Image DR)

Si les humains de Babel avaient su dessiner, sans doute ils auraient-ils échappé à la malédiction divine. Plus de problème de langue : un dessin vaut un long discours. Le dessin de presse vaut un long article.

À l’heure où la presse professionnelle est attaquée, que ce soit verbalement dans l’opinion ou physiquement sur le terrain, il est utile de rappeler que l’on peut mourir pour ses idées, que la liberté d’opinion ou d’expression (ce qui ne signifie pas l’obligation de plaire) est un élément majeur de la démocratie, qu’elle peut s’exprimer individuellement ou collectivement, que l’on soit simple citoyen ou professionnel de l’information. Sa seule limite : ne pas entraver celle des autres, comme toujours. Mais c’est une autre histoire.

Enfant naturel

Parmi les professionnels de l’information, le dessinateur de presse a un rôle aussi important que celui du photographe ou du reporter. Fils naturel des deux précédents, il allie – pas toujours, d’ailleurs – un court texte et une image. Pas toujours car, souvent, le trait se suffit à lui-même. C’est là où son langage devient universel.

L’exposition Le dessin de presse dans tous ses états, qui sera visible à la Bibliothèque centrale de Tours au mois de mars 2019, le confirme. Les dessins viennent du monde entier et sont tous compréhensibles, la plupart sans texte ajouté. Créée à l’initiative de Plantu et de Régis Debray, accompagnée d’un livre qui en reprend les dessins, elle a été mise en place par l’association Cartooning for Peace à l’occasion de ses dix ans d’existence, avec Presstalis, distributeur de presse.

Le dessin de presse dans tous ses états
Plantu est l’un des initiateurs de l’exposition « Le dessin de presse dans tous ses états ». (Dessin DR)

La gomme d’Anastasie

« Les dessinateurs de presse, pourfendeurs pourtant pacifistes des malaises de nos sociétés, sont régulièrement la cible d’attaques partout dans le monde. Souvent par le moyen bénéfique du rire, ils sont les garants courageux de la liberté de la presse et contribuent à préserver la santé de nos démocraties lorsqu’elle est menacée. » disent les initiateurs de l’expo. Certes, d’autres garants de la liberté de la presse existent, certes on pourrait préférer « pacifiques » à « pacifistes », mais le principe vaut pour tous.

Il est important de s’en souvenir, alors que certains confondent information et agression, et où d’autres, partout dans monde, avec plus ou moins de violence mais toujours la même volonté de faire taire, s’attaquent à la presse avec les ciseaux (ou la gomme) d’Anastasie, en les trempant trop souvent dans le sang.

Il serait pourtant si simple de faire un dessin…

Du mardi 5 mars au 30 mars 2019, Bibliothèque centrale de Tours.

Plus d’infos ICI