Foire de Tours 2022 
Comme un goût de rev’nez-y…

Dernière mise à jour le 18 juin 2022

Elle a beaucoup souffert du Covid, la foire de Tours. De quelques initiatives incongrues du dernier directeur en date aussi. Mais, convalescente et vaillante, la voilà de retour. Et comme l’édition sera espagnole, du 6 au 15 mai 2022, allons-y franchement : « Viva la feria, ¡ ole ! »

Elle a été sous respirateur pendant un sacré bout de temps, la Foire de Tours. Annulée en 2020, reportée, bêtement, en été en 2021 (un bide), secouée par quelques initiatives du directeur en place, depuis parti distribuer ses conseils sous d’autres cieux comme nous l’avons raconté ici à propos de l’American Festival, lui aussi anémié, qui l’ont fait tousser, elle s’en est sortie de justesse, un chouïa amaigrie, mais vaillante. On pourra donc la retrouver, avec la Fête foraine qui l’accompagne, du 6 au 15 mai (la fête foraine fait du rab’, du 29 avril au 22 mai), et c’est tant mieux.

Foire de Tours
Beaucoup de monde, un peu moins d’exposants et pas de place pour le coronavirus… (Photo Corentin Charbonnier)

Et la convalescente n’a pas oublié la tradition. D’abord, en rouvrant le Village gastronomique, grand lieu convivial s’il en est. Ensuite en se repeignant à la couleur d’un pays, l’Espagne cette année. Il y aura donc de la paella au menu. Mais pas que, évidemment, les amateurs d’andouillettes peuvent être rassurés

Logiquement et réglementairement parlant, on pourra aller flâner dans les allées le nez au vent. Cela dit, si le masque, à la foire comme ailleurs, n’est plus obligatoire, il n’est pas interdit pour autant et ne doit pas être rangé sur l’étagère des mauvais souvenirs. On ne veut pas plomber l’ambiance mais, pour info, le Covid fait toujours la foire, lui aussi, et certains s’en aperçoivent douloureusement. Demandez à votre toubib préféré…

Revenons à notre sujet. Selon le principe habituel, la Foire de Tours mêle commerce et distractions. Pour le premier, on se la jouera modeste. L’économie n’étant pas repartie comme aux plus belles heures, on attendra en gros un tiers de moins d’exposants qu’avant la pandémie, soit un peu plus de quatre-cents contre six-cent-cinquante autrefois. Avec, disent les organisateurs, beaucoup de nouveaux venus, grâce à une aide gouvernementale dans la location des espaces.

Moins d’exposants, c’est de la place libre en plus. On pourra donc s’asseoir plus facilement, le sport occupera le terrain et les spectacles seront plus à l’aise.

Le mélange des genres sera pourtant toujours le même. Du camping-car à l’artisanat d’art, de la brosse magique à la douchette écologique en passant par la tondeuse à gazon, la table à repasser soufflante ou le matelas à mémoire de forme, il y aura de quoi faire chauffer la carte de crédit.

L’Espagne, mais aussi…

Du flamenco garanti d’origine. (Photo DR)

L’Espagne ayant dû replier bagage en 2010, elle est de retour cette année. Son ambassade se trouvera sous le hall A. On y mangera de la paella et on apprendra à la faire (après avoir fait ses courses sur place), on y dansera le flamenco et on apprendra à taper du talon comme à Madrid. Les chevaux, spécialité locale aussi, feront des démonstrations, cette fois à l’extérieur, sans corrida néanmoins.

La haute école, ce n’est pas seulement à Saumur. (Photo DR)

On l’a dit, la disponibilité spatiale sera dévolue aux activités. Dont les spectacles, sur une scène agrandie et avec sièges pour le public. Un gros progrès. À l’affiche, outre la présence logique de l’Espagne, on annonce beaucoup de monde, jusqu’à U2, en version de poche tout de même. Voir ici pour le programme officiel, pas très détaillé malheureusement.

Elha… rendez-vous le 15 mai à 20h30. (Photo DR)

On fera aussi beaucoup de sport cette année sur les bords du Cher. Les associations locales ont été appelées à la rescousse et l’on pourra assister, voire participer, à des activités de tir, d’haltérophilie, de pilotage, de gymnastique, on en passe et des plus transpirantes.

Enfin, une originalité qui rappellera certaines prestations du concours Lépine au Parc, expo, le Trophée Gustave (rapport au monsieur qui a construit la Tours Eiffel), récompensera des « innovations » digne de la réputation hexagonale. Un concours qui concerne non seulement la foire de Tours mais aussi quatre autres foires en France. On peut voter pour son candidat préféré (ou pour ses copains) ici

Du 6 au 15 mai 2022 au Parc Exposition de Tours, sur les rives du Cher (29 avril au 22 mai pour la Fête foraine).
Les horaires : Foire de 10 heures à 20 heures – Village Gastronomique de 10 heures à minuit tous les jours (sauf les samedis,  10 heures à 1 heure)
L’accès et le parking sont gratuits.
Le masque n’est pas obligatoire mais conseillé, au moins en période de foule.
Un bus spécial, la ligne 83, est mis en place. Départ à la Gare de Tours. Plus d’infos Ici.