New-York, Paris, Milan, Moscou, Lyon et ailleurs…
L’opéra livré tout chaud à domicile

Un bon fauteuil, accessoirement un cornet de glace (pas de pop-corns, ça fait du bruit), éventuellement une chaîne hi-fi branchée à votre télé ou à votre vidéoprojecteur (connectés), et hop, votre manque de lyrique coronovarien sera guéri par les multiples retransmissions gratuites d’opéras proposées en ligne (1). Entrée du public vous donne quelques adresses. Prenez vos billets pour Le Met’ de New-York, l’Opéra Bastille ou La Scala de Milan (entre autres)

Tomber de rideau sur les scènes lyriques mondiales pour cause d’épidémie. Extinction de voix sur la planète opéra. Même les retransmissions dans les salles de cinéma (en direct, c’est logique) sont annulées. Gasp ! Le lyricomanes vont avoir du mal à supporter le silence de leur confinement.

Heureusement, il existe plusieurs méthodes pour compenser le manque d’envolées (lyriques). À condition d’être connecté à Internet (on ne parle pas des DVD que vous pouvez toujours vous faire livrer). Attention : malgré nos efforts, ni New-York, ni Paris Bastille n’acceptent de passer par un Chromecast. Arte est plus tolérant…

Ultime précision, nous nous limitons ici aux opéras en ligne mais de nombreuses scènes permettent aussi de voir des ballets (le Bolchoï, notamment) ou des concerts.

N.B. : nous enlevons les spectacles déjà diffusés pour ne pas trop encombrer la page..

Arte concerts : la chaîne franco-allemande propose de bien belles retransmissions et autres replay. Dans Arte concerts, il faut un peu fouiner pour trouver les opéras mais ils sont là (descendre jusqu’à la rubrique « opéras en Europe), comme cette Tosca semicontemporaine venue de Finlande. Arte Concerts propose en permanence d’exceptionnels enregistrements en « replay », gratuitement. Si vous voulez entendre la Traviata mise en scène à Rome par Sofia Coppola et costumée par Valentino, si vous voulez explorer les scènes de Vienne, Hambourg, Strasbourg ou Barcelone, c’est LÀ.

Bayerische Staatsoper de Munich : Un Parsifal avec Jonas Kauffman, ça ne se refuse pas. D’autant qu’avec les durées wagnériennes, vous pouvez attaquer au café et ça vous conduira jusqu’à votre prochain coronapéro en ligne. Le Bayerische Staatsoper de Munich propose aussi quelques superbes enregistrements, dont Lucia de Lammermoor et Le Trouvère. Version moderne côté mise en scène, version rien du tout côté sous-titres… Mais c’est du grand art, avec de somptueux interprètes : Dalibor Jenis et Diana Damrau pour Lucia, Alexey Markov et Anja Harteros pour Le Trouvère. Les offres varient, donc, on vous conseille d’aller voir ce qui se passe régulièrement.  Pour accéder aux vidéos, c’est ICI

L'opéra en ligne
Détour par Munich pour visiter le Staatsoper. (Photo DR)

L’Opéra d’état de Bavière s’y met aussi. Pas beaucoup, et autant en vidéo qu’en radio. Pour y accéder, cliquez ICI pour voir le programme (dont on peut espérer qu’il va s’allonger…).

Opéras en ligne

Un Barbier en Colombie, ça dépayse et c’est très beau. (Photo DR)

Le Teatro Mayor de Bogota invitait à rencontrer un Barbier venu de Séville à ses débuts ICI. Depuis, les programmes changent régulièrement, avec parfois des ballets (Cascanueces alias Casse-Noisette, pour les hispanisants…). Partez à la découverte de Bogota, c’est un joli voyage.

Le théâtre Bolchoï de Moscou a fini par mettre en ligne quelques ouvrages « pour remonter le moral », dit sa direction. Sans doute considérant, comme Vladimir Poutine, que le coronavirus ne franchirait pas l’ex-rideau de fer, il arrive en fin de peloton (il n’est pas le seul, on attend encore Pékin et Sydney,notamment) avec une programmation néanmoins limitée. Plus de ballets que d’opéras pour le moment. Les spectacles sont disponibles 24 heures, à partir d’une heure donnée (voir ICI). Ensuite, il faut aller se balader sur la chaîne Youtube du Bolchoï. Un peu compliqué mais un avantage, la présence de sous-titres en français. Premier opéra annoncé (pour les ballets, on vous laisse trouver en suivant le lien que nous vous avons donné), La Fiancée du Tsar de Rimski-Korsakov sera diffusé à partir du 1er avril.

Le Liceu de Barcelone met en ligne plusieurs opéras sur sa chaîne YouTube (et aussi via l’opéra de Madrid, voir ci-dessous) : La pequeña flauta mágica, La cenicienta, El joven barbero de Sevilla Pedro y el Lobo y Soñando el carnaval de los animales. Amusez-vous à traduire, c’est jouable. Sinon, son Turandot est sur Arte Concerts.

Le Teatro Real de Madrid (Théâtre Royal) permet de voir plusieurs opéras depuis sa plateforme MonOperaPlayer en utilisant le code OperaEnCasa. Attention, il faut s’inscrire et c’est fichtrement compliqué. Nous, on a renoncé. Mais si vous voulez voir du bel opéra avec le regard espagnol, ça vaut le coup d’insister… Le programme va du Hollandais volant à l’Italienne à Alger, en passant par Norma ou Macbeth.

Medici.tv : site (payant), spécialisé dans la musique classique et l’opéra. Il est possible de voir au moins un programme gratuitement après inscription.

LOpéra de Lyon met aussi ses spectacles en ligne via Culturebox. Pour voir Barbe-Bleue, il suffit de cliquer. Le programme lyrique complet (il y a aussi des ballets, à dénicher sur le site), où l’on voit que La Flûte enchantée se retrouve beaucoup en ligne :

Le Metropolitan de New-York a ouvert la voie (sans x, cette fois). Faute de pouvoir accueillir son public et de déverser sa musique via satellite pour les raisons évoquées plus haut, il offre gratuitement (voir plus loin) les plus belles heures de son répertoire. Du beau monde et de la belle musique, sous-titrée en anglais mais on peut s’en passer si l’on ne pratique pas la langue de Donald Trump.

Et pour accéder aux diffusions (gratuitement), c’est LÀ, sur la page d’accueil du Metropolitan Opera (enfin, si ce n’est pas saturé…) Il faut descendre un peu pour arriver sur l’article Nightly Opera Stream

Attention : seul l’opéra qui s’affiche sur la page d’accueil du Met’ est accessible librement. Un opéra par jour, c’est déjà bien ! Si vous en voulez plus, il est toujours possible de passer par une inscription au Metropolitan on demand (vous pouvez faire un essai d’une semaine). Si vous voulez vous faire un binge-watching (une orgie, quoi) de vocalises pendant huit jours, c’est une solution !

Entrée du public en avait déjà parlé dans cet article.

Voici le programme prévu au Metropolitan Opera en ligne pour les jours à venir (en anglais mais c’est parfaitement compréhensible par tous…) . Photos Metopera.

Pour avoir des infos sur les spectacles, il suffit de cliquer ici et de sortir son dictionnaire. Les photos sont signées Metopera.

Cette semaine, le Metropolitan Opera se fait entièrement wagnérien, en attendant Donizetti.

1600x685 tristan.jpg

Monday, October 5
Wagner’s Tristan und Isolde
Starring Nina Stemme, Ekaterina Gubanova, Stuart Skelton, Evgeny Nikitin, and René Pape, conducted by Sir Simon Rattle. From October 8, 2016.

Tannhauser 1600x685.jpg

Tuesday, October 6
Wagner’s Tannhäuser
Starring Eva-Maria Westbroek, Michelle DeYoung, Johan Botha, Peter Mattei, and Günther Groissböck, conducted by James Levine. From October 31, 2015.

RHEINGOLD  1600x685.jpg

Wednesday, October 7
Wagner’s Das Rheingold
Starring Christa Ludwig, Siegfried Jerusalem, James Morris, and Ekkehard Wlaschiha, conducted by James Levine. From April 23, 1990.

WALKURE Morris as Wotan 685.jpg

Thursday, October 8
Wagner’s Die Walküre
Starring Hildegard Behrens, Jessye Norman, Christa Ludwig, Gary Lakes, James Morris, and Kurt Moll, conducted by James Levine. From April 8, 1989.

SIEGFRIED 1600x685.jpg

Friday, October 9
Wagner’s Siegfried
Starring Hildegard Behrens, Siegfried Jerusalem, and James Morris, conducted by James Levine ; From April 26, 1990.

Gotterdammerung 1600x685.jpg

Saturday, October 10
Wagner’s Götterdämmerung
Starring Hildegard Behrens, Christa Ludwig, Siegfried Jerusalem, and Matti Salminen, conducted by James Levine. From May 5, 1990.

PARSFD_8128a.jpg

Sunday, October 11
Wagner’s Parsifal
Starring Katarina Dalayman, Jonas Kaufmann, Peter Mattei, Evgeny Nikitin, and René Pape, conducted by Daniele Gatti. From March 2, 2013.

Monday, October 12
Donizetti’s Lucia di Lammermoor
Starring Anna Netrebko, Piotr Beczała, Mariusz Kwiecień, and Ildar Abdrazakov, conducted by Marco Armiliato. From February 7, 2009.

Tuesday, October 13
Donizetti’s La Fille du Régiment
Starring Natalie Dessay, Felicity Palmer, Juan Diego Flórez, and Alessandro Corbelli, conducted by Marco Armiliato. From April 26, 2008.

Wednesday, October 14
Donizetti’s L’Elisir d’Amore
Starring Pretty Yende, Matthew Polenzani, Davide Luciano, and Ildebrando D’Arcangelo, conducted by Domingo Hindoyan. From February 10, 2018.

Thursday, October 15
Donizetti’s Anna Bolena
Starring Anna Netrebko, Ekaterina Gubanova, Tamara Mumford, Stephen Costello, and Ildar Abdrazakov, conducted by Marco Armiliato. From October 15, 2011.

Friday, October 16
Donizetti’s Maria Stuarda
Starring Elza van den Heever, Joyce DiDonato, Matthew Polenzani, Joshua Hopkins, and Matthew Rose, conducted by Maurizio Benini. From January 19, 2013.

Saturday, October 17
Donizetti’s Roberto Devereux
Starring Sondra Radvanovsky, Elīna Garanča, Matthew Polenzani, and Mariusz Kwiecień, conducted by Maurizio Benini. From April 16, 2016.

Sunday, October 18
Donizetti’s Don Pasquale
Starring Anna Netrebko, Matthew Polenzani, Mariusz Kwiecień, and John Del Carlo, conducted by James Levine. From November 13, 2010.

L'Opéra de Monte-Carlo | Forum OpéraL’Opéra de Monte-Carlo, dans toute sa splendeur. (Photo DR)

L’Opéra de Monte-Carlo propose plusieurs productions sur sa chaîne YouTube. C’est tout nouveau et c’e’st très beau. Au programme, La Bohème, Lucia de Lamermoor, Falstaff, dans une originale mise en scèn e très shakespearienne, pour le moment. Des productions récentes, auxquelles s’ajoutent plusieurs vidéos qui permettent de plonger dans les coulisses ou de rencontrer des artistes.

Falstaff à l'Opéra de Marseille (Chronique) | Opera Online - Le ...Falstaff, une mise en scène très shakespearienne sur le scène de Monte-Carlo. (Photo Alain Hanel OMC)

Après la diffusion (trop courte, hélas) de quelques ballets signés Jean-Christophe Maillot, Monte-Carlo donne – gratuitement – de la voix…

Les reprises de la Bastille

L’Opéra de Paris Bastille a embrayé quelques jours plus tard selon le même principe. Opéras et ballets au programme (voir ci-dessous) auxquels on a pu y accéder par ICI ou surtout par LÀ, avec plein d’autres offres en prime.

Traviata à l'Opéra de Paris
Violetta, fille perdue dans le monde du consumérisme. (Photo © Charles Duprat / OnP)

Disponible du 11 mai  jusqu’au 9 novembre 2020, La Traviata (Vidéo accessible depuis la France uniquement)

Par ICI  La Monnaie  : les Belges sont aussi dans la course, avec de bien belles choses, généralement mises en scène dans des productions modernes et originales. On annonce Butterfly, Mitridate, Les Contes d’Hoffmann, Macbeth, entre autres.

Le Wiener Staatsoper (opéra de Vienne) assure des « lives at home’ ICI mais il faut s’inscrire.

Et maintenant, La Scala !

Attention : nous avons réussi dans un premier temps à accéder aux programmes de La Scala dont nous parlons. Puis, dans un deuxième temps, nous nous sommes fait claquer la porte de au nez… avant de réussir à nouveau (en replay).
Peut-être n’est-il pas (ou plus) possible de voir entièrement la RAI depuis la France.
Amis lecteurs artistes de l’Internet, nous attendons vos avis…
et vos solutions !

On l’avait prédit, il était peu probable que La Scala n’offre pas à son tour ses programmes. On est peut-être confinés à Milan, on n’en reste pas moins italiens. Donc, pour trouver le programme des spectacles mis en ligne, c’est ICI. Et pour en savoir plus, c’est LÀ.

Opéras en ligne
En vous dépéchant, vous devriez trouver une petite place. La Scala, ça ne se loupe pas ! (Photo DR)

Sur la manière de faire, ça se complique. Si nous avons bien compris, certains des spectacles sont mis en ligne en streaming sur la chaîne RAI5 à une heure précise (c’est apparemment le cas du Marie Stuart du 22 avril), d’autres sont – ou seront – accessibles en replay, toujours sur la RAI5, soit ICI, si nous ne nous sommes pas trompés (d’ailleurs, en-dehors de La Scala, il y a déjà de bien jolies choses). Nous tenterons le coup et nous vous tiendrons au courant. Si vous y arrivez avant nous, faites-le nous savoir, nous transmettrons…

Voici le programme tel qu’il apparaît sur le site de La Scala (pour le plaisir, on vous le laisse en Italien, mais il y a aussi une version anglaise) :

Opéras en ligne
Götterdämmerung (Le Crépuscule des dieux) : Wagner à la Scala. (Photo Teatro alla Scala)

 

Opéras en ligne
Une Traviata venant d’Italie, le rêve. (Photo Scala)

Venerdì 1 maggio
Rai5 ore 10 circa

Wolfgang Amadeus Mozart, György Ligeti, Giovanni P. da Palestrina, e musiche dalle culture del Mediterraneo, Mediterranea
Coreografia di Mauro Bigonzetti, scene e costumi Roberto Tirelli, Étoile Massimo Murru. Teatro degli Arcimboldi, 2008

Lunedì 4 maggio
Rai5 ore 10 circa

Giuseppe Verdi, Otello
Direttore Riccardo Muti, regia di Graham Vick, scene di Ezio Frigerio e costumi di Franca Squarciapino. Con Plácido Domingo, Barbara Frittoli e Leo Nucci. Inaugurazione della Stagione 2001/2002.

Mercoledì 6 maggio
Rai5 ore 10 circa

Wolfgang Amadeus Mozart, Die Zauberflöte
Direttore Riccardo Muti, reregia di Roberto De Simone, scene di Mauro Carosi e costumi di Odette Nicoletti. Con Andrea Rost, Paul Groves, Simon Keenlyside, Victoria Loukianetz, Matthias Holle, Anthony Michaels-Moore. Inaugurazione della Stagione 2005/2006.

Rai5 ore 21.15 circa

Adolphe AdamCesare PugniLéo DelibesRiccardo DrigoPeter von Oldenburg

Le Corsaire
Coreografia di Anna-Marie Holmes da Marius Petipa e Konstantin Sergeyev, scene e costumi di Luisa Spinatelli, direttore Patrick Fournillier con Nicoletta Manni, Timofej Andrijashenko, Martina Arduino, Marco Agostino, Antonino Sutera, Mattia Semperboni e Antonella Albano. Con la partecipazione degli allievi della scuola di Ballo dell’Accademia Teatro alla Scala. Teatro alla Scala 2018

Giovedì 7 maggio
Rai5 ore 10 circa

Giacomo Puccini, Tosca
Direttore Semyon Bychkov, regia di Luca Ronconi, scene di Margherita Palli, costumi di Vera Marzot. Con Galina Gorchakova, Neil Shicoff e Ruggero Raimondi. Teatro alla Scala, 1997.

Venerdì 8 maggio
Rai5 ore 10 circa

Gioachino Rossini, Il turco in Italia
Direttore Riccardo Chailly, regia di Giancarlo Cobelli, scene e costumi di Paolo Tommasi. Con Mariella Devia, Michele Pertusi, Alfonso Antoniozzi, Roberto de Candia. Teatro Ponchielli di Cremona, 1997

Rai5 ore 18 circa

Richard Strauss, Elektra
Direttore Semyon Bychkov nell’allestimento firmato da Luca Ronconi con le scene di Gae Aulenti, costumi di Giovanna Buzzi. Con Deborah Polaski Anne Schwanewilms, Felicity Palmer, Robert Brubaker Alfred Walker. Teatro degli Arcimboldi, 2005

L’Opéra royal de Wallonie lève le rideau sur plusieurs de ses spectacles (on peut aussi en retrouver, comme signalé par ailleurs, sur Culturebox). L’opéra chez soi ouvre avec Le Barbier de Séville le 4 avril. Mais le programme est très riche.

Opéras gratuits en ligne
Le Barbier de Séville, première retransmission gratuite de l’Opéra royal de Wallonie. (Photo DR)

Et pour ne pas chanter que sous la douche… OperaVision : merci à l’Opéra de Tours de nous avoir signalé cette idée très intelligente et très drôle idée d’Opéravision qui met en ligne un karaoké sur l’air…. de Papageno. Pas évident de mettre les pa-pa-pa au bon endroit mais très rigolo à essayer en famille confinée. Et, en plus, la mise en scène est aussi très amusante. Bravo !

Opéra gratuit en ligne
I Played, I danced, par le Latvian National Opera. (Photo Agnes Ezeltina)

En plus, le site d’Opéravision est passionnant. Une belle approche de l’art lyrique, pour les parents et les enfants, avec plein d’opéras à voir gratuitement, en liaison avec les plus grandes scènes mondiales : La Monnaie de Bruxelles, Glyndebourne, Turin, Berlin, Rome, Pékin… On vous conseille très fort la visite. Ne perdez pas-pas-pas de temps…

Opéras gratuits en ligne
L’Enlèvement au sérail, à Glyndebourne, sur OperaVision (Photo Richard Hubertsmith)

OperaNorth permet de voir et d’écouter en ligne l’intégrale du Ring de Wagner en version concert.

Le Teatro dell’opera di Roma mettrait, selon un de nos confrères, Mahagonny en ligne. Mais la ville a dû chuter quelque part car nous n’avons pas trouvé où elle se cache. Si vous êtes plus doués que nous, faites-le nous savoir par notre page « contact »… Sinon, filez directement sur YouTube en passant par ICI. Tosca, Butterfly, Turandot, Lucia et quelques autres vous y attendent, mais sans sous-titres. Superbe.

Opéras en ligne
L’Opéra de Rome. En cherchant bien, vous devriez trouver une petite place… (Photo Operaroma)

Le Royal Opera House (alias Covent Garden) diffuse des ballets et des opéras dans le cadre de Our house to your house. Le programme lyrique, au moment où nous écrivons est le Acis and Galatée d’Haendel, dans une production de 2020 et Covent Garden annonce le Gloriana de Britten

Opéras en ligne
Le Royal Opera House alias Covent Garden. (Photo Maria Engledesh)

Et si vous voulez faire du découpage avec vos enfants confinés, le Royal Opera House explique comment réaliser la maquette de sa scène ICI. Idéal pour susciter des vocations de décorateurs.

À suivre…

Pour le moment, le Bolchoï et l’opéra de Pékin (en tout cas directement mais on peu aller voir une Carmen chinoise via OpéraVision ICI) n’ont pas joué le jeu. Mais on surveille, et on vous prévient, c’est promis.

Et si vous avez des infos à partager, n’hésitez pas à nous les transmettre par notre page Contact  (ici ou en bas de cette page) ou, si vous préférez, par mail à contact@entreedupublic.fr . Merci d’avance.

Bonne(s) soirée(s), amis confinés.

(1) Les amateurs de ballets trouveront plusieurs spectacles à leur goût dans les programmes que nous publions. Il suffit de fouiner un peu pour satisfaire sa soif de pointes et autres arabesques.