L’Oiseau bleu
reprend son vol

Dernière mise à jour le 28 janvier 2022

Le super-héros le plus ridicule (et le plus drôle) de l’Histoire de France – avec Superdupont, tout de même – redescend sur terre à l’Espace Malraux le 22 février 2022.

Il se dérouillera les plumes dans On a marché sur l’Oiseau bleu, ce qui ne veut pas dire qu’on risquera de le confondre avec Tintin, c’est sûr.

Il devait participer au Festival Blagues [à part] en 2020. La mauvaise blague fut l’entrée en scène du Covid qui expédia le programme vers des cieux meilleurs et stérilisés mais lui est resté à l’Espace Malraux de Joué-lès-Tours. Le drôle d’oiseau y a fait son nid, ce que l’on appelle être un « artiste en résidence ». Une résidence pas loin de la vraie, puisque Arnaud Aymard est Tourangeau.

L'Oiseau Bleu à l'Espace Malraux de Joué-lès-Tours
Déplumé, l’Oiseau Bleu s’appelle aussi Paco (Photo Compagnie Spectralex)

Mais le squatter a accepté de payer le loyer en revenant sur scène. Et, pendant qu’il y était, il a décidé d’amener un paquet de potes de sa compagnie, Spectralex, adeptes, sûrement, de l’absurde le plus dingue, comme lui, histoire de picorer quelques applaudissements en bande. Ce sera On a marché sur l’Oiseau bleu, ça aura l’allure d’un cabaret et c’est programmé le 22 février 2022, si tout va bien (ou mieux).

Un oiseau à la rue

Pour ceux qui ne le connaissent pas, l’Oiseau bleu est un super-héros que l’on pourrait prendre pour un super zéro tant son look à grand bec et cape taillée dans le ridicule rendent peu probable la réussite de sa quête : « Sauver le monde »

Mais le drôle d’oiseau manie l’absurde comme Superman la kryptonite, ce qui évidemment fait des dégâts, comme Édouard Baer (dont il est le complice sur France-Inter) a pu le constater dans le spectacle dont nous vous offrons un extrait ici.

Issu du spectacle de rue, Arnaud Aymard, identité civile de l’Oiseau bleu, sévit depuis longtemps sans complexe ni peur du ridicule, on l’a dit. Son personnage est joliment défini ainsi par Télérama : « Un type qui a la prétention de faire rire dans un costume aussi navrant ne peut pas se permettre d’être simplement drôle. »

L’entourage du piaf délirant confirme et présente ainsi On a marché sur l’Oiseau bleu :

L'Oiseau Bleu à l'Espace Malraux de Joué-lès-Tours
Arnaud Aymard chante (comme un) piaf. (Photo Compagnie Spectralex)

«  L’Oiseau Bleu, dont les échecs répétés ont fini par cingler la clairvoyance, n’est plus le héros intrépide et modeste que l’on a l’habitude d’adorer, de vénérer, d’idolâtrer. Réfugié dans la Forêt Noire, en Allemagne, avec ses amis animaux qui se sont regroupés en coopérative, il a tiré un trait sur son passé ineffable. Quand, un jour, une nouvelle mission illuminera-t-elle son destin ? Quelle est-elle ? Que se passera-t-il ? Mais qui est en réalité l’Oiseau Bleu ? Le monde va-t-il finir par se briser comme un vase poussé par le coude d’un enfant qui court sans faire attention ? L’Oiseau Bleu sera-t-il assez vif pour le rattraper, avant que le sol le réduise en gravats ?
Autant de questions poignantes, serrant d’un poing rageur nos ventres tendus d’angoisse.
 »

L’habit devant soi

Les amis en question sont Fred Blin des Chiche Capon, Lula Hugot aka Maria Dolores, Raymond Raymondson, Alexis Delmastro, Thierry Robard et Diane Bonnot. Il faut y ajouter « ses autres potes de Spectralex, Guillaume Bernard, Stéphanie Delpouve et Gwendal Stephan avec qui il avait monté les 20 ans de Paco chante la paix. » Vous ne les connaissez pas ? Pas grave, il se présenteront et vous aurez vite envie de devenir leur pote vous aussi.

Selon la DGSE, le vrai nom du super-héros est Arnaud Aymard. Mais rien n’est moins sûr car ceux qui ont suivi l’emplumé à la trace l’ont vu aussi sous de multiples apparence, que l’on qualifierait d’improbables si cet adjectif n’était pas employé à tout bout de champ par des commentateurs au vocabulaire anémié.

L'Oiseau Bleu à l'Espace Malraux de Joué-lès-Tours
Contrairement aux apparences, l’Oiseau Bleu sera bien entouré à Malraux. (Photo Compagnie Spectralex)

D’ailleurs, vous aurez compris ce que l’on veut dire, puisque Arnaud Aymard s’est déjà fourvoyé dans les habits de scientifique pédant, de guitariste espagnol ou baba cool, de Tintin (sans Milou mais peut-être à l’origine de On a marché sur l’Oiseau bleu, le titre), de Perceval, etc.

Donc, vous avez rendez-vous avec pas mal de plumes et beaucoup de tralala, mais surtout avec un monsieur qui, toujours selon Télérama, « est titulaire d’un DEA de physique. Fils d’une institutrice et d’un ingénieur qui bossait dans les sous-marins nucléaires, il a envisagé pendant un moment de faire de la vulgarisation scientifique. Puis a décidé d’« utiliser l’écriture pour faire du n’importe quoi, à la recherche du ridicule des hommes. »

Ça paraît un peu gros mais cet Oiseau Bleu bavard est capable de tout, même de dire la vérité.

À l’Espace Malraux de Joué-lès-Tours, le mardi 22 février 2022.

Réserver à Joué-lès-Tours ICI (1)

(1) Les suggestions de réservations données par Entrée du public ne sont que des informations destinées à aider nos lecteurs en les dirigeant vers des points de vente susceptibles de fournir les places correspondant à l’article publié.
D’autres possibilités existent, évidemment.
Entrée du public n’effectue aucune vente de billets par lui-même. Pour toute information concernant les places réservées (modifications, annulations…) vous devez vous retourner vers le vendeur auprès duquel vous avez pris vos places.