Le CESBAT, un club d’entreprises
pour aider la Banque Alimentaire de Touraine

Les collectes annuelles, on connaît. C’est le jour où nous glissons dans nos chariots quelques boîtes de conserves ou autres paquets supplémentaires à destinations des bénévoles de la Banque Alimentaire de Touraine qui attendent à la sortie du supermarché. Mais ce n’est pas la seule activité de l’association et un club d’entreprises, le CESBAT, est né pour venir à sa rescousse.

Banque Alimentaire de Touraine
Tous les jours, les bénévoles de la Banque Alimentaire de Touraine font des « ramasses » qui ont rapporté 1 130 tonnes de denrées en 2018. (Photo BAT)

En notre société de grande bouffe et de gâchis irréfléchis, d’importantes quantités de denrées alimentaires consommables sont détruites chaque jour. Dates de péremption trop proches, ananas trop mûrs, viande encore fraîche mais qui ne le sera plus demain, on en passe et des meilleures (au sens gustatif).

Pour éviter ce gaspillage, la Banque Alimentaire de Touraine, créée en 1985, organise des collectes, notamment auprès de grandes surfaces et d’industriels de l’agroalimentaire. On en connaît au moins deux, celles qui, deux fois par an, sont effectuées à la sortie des commerces et font appel à la générosité du public. Mais ce n’est pas le seul travail de la BAT. L’activité de l’association ne fait jamais relâche, même si son travail habituel est moins spectaculaire.

En un an, la Banque Alimentaire de Touraine ramasse (c’est le terme : les bénévoles de la banque appellent leurs tournées quotidiennes des « ramasses ») plus de mille tonnes de denrées (en 2018, les ramasses, collectes et autres apports ont rapporté 1 130 tonnes de nourriture diverses) qui permettent, par l’intermédiaire de cinquante-sept associations « affiliées », de nourrir 15 000 personnes. Comme le rappelle la BAT, c’est l’équivalent d’une ville comme Saint-Avertin. La banque atteint ainsi son double objectif : lutter simultanément contre le gaspillage et la précarité alimentaires.

La générosité passe par la cuisine

Pour accompagner le travail des bénévoles et des salariés, un club d’entreprises, le CESBAT (Club des Entreprises Solidaires de la Banque Alimentaire de Touraine) vient d’être créé. Si, par définition, il est ouvert aux entreprises, il accueille aussi des particuliers. Au moyen d’actions spécifiques (manifestations sportives, soirées de gala, vente d’objets, etc.), le CESBAT réunit des fonds qui sont intégralement reversés à la banque alimentaire.

Ces recettes permettent de soutenir les activités de l’association et l’aident à investir dans de nouveaux matériels. L’un des prochains objectifs est l’installation d’un « atelier de transformation » et l’embauche d’un cuisinier pour augmenter la durée de vie des denrées périssables. On s’en doute, les produits encore frais récoltés par la banque alimentaire doivent souvent être consommés rapidement. Trop rapidement pour être redistribués aux associations. Encore du gâchis, ce qui ne peut convenir à la BAT.

D’où la volonté de mettre en place  un atelier – une cuisine professionnelle – qui transformera les produits en plats consommables à plus long terme. Les fruits deviendront confitures, les légumes finiront en ratatouille et la viande en pâtés ! La Banque Alimentaire de Touraine possède déjà un broyeur qui transforme le pain rassis en farine et, dans un deuxième temps, en gâteaux. Ça, c’est de la récupération bien comprise !

Le mercredi 12 juin, à partir de 17 heures, le CESBAT sera présenté dans les locaux de la Banque Alimentaire de Touraine, 47, rue des Grands Mortiers à Saint-Pierre-des-Corps. Toutes les personnes intéressées sont les bienvenues, particuliers, cadres ou chefs d’entreprises.

Ce sera l’occasion de faire preuve d’altruisme tout en devenant membre d’un club qui se veut généreux mais aussi convivial. Se faire des copains (ou des relations professionnelles, soyons sérieux) tout en ayant bon  cœur, c’est un chouette programme, non ? Alors nous, à Entrée du Public, on est tout fiers de pouvoir les aider en vous donnant l’info.

Pour en savoir plus ou pour s’inscrire à la réunion du 12 juin, connectez-vous au site du CESBAT (www.cesbat.fr) ou envoyez un mail à contact@cesbat.fr.