Balzac prend le tram
pour aller au Cellier…

Le théâtre de l’Ante de Jean-Louis Dumont est l’une des troupes les plus respectables (culturellement parlant) de la région. Il y a quelques lustres que la compagnie s’intéresse à Balzac. Il était logique qu’elle soit associée à l’étrange anniversaire décidé par la municipalité de Tours, le 220e depuis la naissance de l’écrivain (1). Comprend qui peut, mais autant en profiter…

C’est un petit théâtre comme la troupe aime à en balader à travers les routes de Touraine que l’Ante a installé au Cellier Saint Julien. Le spectateur patiente (en compagnie d’un personnage balzacien) sous une tente, le temps que la représentation précédente soit achevée. On soulève ensuite le traditionnel rideau rouge pour se retrouver chez M. de Balzac.

Un joli saut en arrière dans le temps qui exige d’être accepté par le maître des lieux. Balzac avait l’humeur souvent grognonne et n’acceptait pas n’importe qui à sa table. Ceci pour dire qu’il y a peu de places pour le regarder vivre et que l’on doit prendre la sienne (gratuite) au guichet, sur le trottoir de la rue Nationale, avant de descendre les marches qui conduisent au Cellier.

Communiqué

Tours fête Balzac
Si vous n’avez pas le temps de lire La Comédie humaine, le Théâtre de l’Ante peut vous faire une résumé. (Photo DR)

Dans le cadre des célébrations organisées par la Ville de Tours, vous êtes invités à passer quelques instants en compagnie du génie tourangeau grâce au Théâtre de l’Ante, avec Balzac intime.

Balzac : en alternance: Jean-Louis Dumont / Patrick Raffault
Marie : en alternance: Nathalie Allibert / Annaick Nicolazic

Les voyages de M. Honoré

Mais aussi dans le tram (!) où vous rencontrerez des personnages qui ont côtoyé l’auteur de la Comédie humaine. Ce sera Drôle de tram et cela se passera entre les arrêts Gare de Tours et Choiseul.

Madame Marbouty : Caroline Marion,
Le Cocher : Elric Thomas,
Monsieur Duckett : Rodolphe Couthouis

Au Cellier Saint Julien, 8, rue Nationale à Tours, les vendredi 17 mai de 15 heures à 18 heures, samedi 18 mai de 15 heures à 18 heures et de 20 heures à 23 heures et dimanche 19 mai de 11 heures à 17 heures.
Spectacle en continu. Durée: 30 minutes, entrée libre.
Quant à Drôle de tram, ce sera les samedi 18 mai et lundi 20 Mai

(1) De multiples animations autour de Balzac (parfois un peu éloignées, tout de même, comme un funambule au-dessus de la Loire, même si les organisateurs n’ont pas peur d’appeler la prestation Balzac ou L’art de l’équilibre…) sont prévues durant le week-end. Pour en savoir plus sur les festivités balzaciennes de la ville, cliquez ICI. Honorer Balzac (sic), c’est sans doute une manière pour les politiques locaux de récupérer l’image du bonhomme à leur profit. Pourquoi fêter le 220e anniversaire de sa naissance, mystère ? Quoi qu’il en soit, il sera bon de se méfier des Illusions perdues