Prise de quart
pour Le Théâtre de l’Ante

Il y a un quart de siècle que la troupe du Théâtre de l’Ante suit traditionnellement les traces du Capitaine Fracasse sur les routes de Touraine. Vingt-cinq ans d’un théâtre de qualité « hors les murs ». Pour sa virée 2019, il emmène avec lui une Môme… refroidissante.

Emmenée par Jean-Louis Dumont, que l’on a vu dans son rôle homothétique préféré, Honoré de Balzac, encore récemment, la troupe du Théâtre de l’Ante assure depuis plusieurs dizaines d’années la présence d’un théâtre d’origine local, créatif et de qualité. Parmi ses multiples activités, le Théâtre de l’Ante a la bonne habitude partir en balade dès que l’été paraît. C’est le cas pour la vingt-cinquième fois cette année.

Entre théâtre et opérette

Théâtre de l'Ante (Photo Claire. inson)
Le Théâtre de l’Ante ou les frondaisons comme décor. (Photo Claire Vinson) Photo d’accueil : en 2015, l’Ante avait modernisé Scapin. (Photo Loïc Vinson)

Comme toujours, la troupe posera ses tréteaux dans nombre de communes du département, des plus grandes (Tours, Saint-Cyr, Loches…) aux plus petites (Sainte-Catherine-de-Fierbois, Crissay-sur-Manse…). Et ça marche. Comme le rappelle Jean-Louis Dumont : « En 1995, le Théâtre de l’Ante donnait quinze représentations de Dom Juan dans sept lieux différents pour 1 800 spectateurs…Les quatre dernières tournées ont rassemblé entre 5 000 et 6 000 spectateurs sur plus d’une trentaine de représentations dans le cadre du Missionnement du Conseil Général puis Départemental, chaque année renouvelé. »

Du classique au boulevard, de l’adaptation à la création, l’Ante joue la diversité. Pour la version 2019, c’est une Môme Chair de poule qui sera de la partie. Occasion d’associer tous les talents de la troupe, laquelle a souvent glissé un peu de musique entre ses répliques : « Pour ce vingt-cinquième rendez-vous, nous avons choisi de faire des chansons l’âme même du spectacle, de puiser dans le patrimoine les chansons de notre mémoire pour leur donner le premier rôle… ».

On filera donc en chansons du côté de l’après-guerre, en compagnie des chanteurs et chanteuses populaires d’une époque qui voulait revivre, sur des airs signés des plus grands, Prévert et Kosma, Piaf et Monnot, Trénet, Brassens, Brel, Ferré, etc.

Mais aussi une pièce, signée Gilbert Gilet, à tiroirs et à mystères : « Un spectacle de théâtre populaire, à la frontière de l’opérette, de la comédie musicale… et de la tragi-comédie policière », explique le metteur en scène, Jean-Louis Dumont (assisté de Cédric Le Stunff), lui-même.

« À la veille du 14 juillet 1945, un crime de sang va être commis. Un jeune inspecteur de police devra mener sa première « grande » enquête auprès de ses amis, de ses voisins, qu’il pensait pourtant connaître. » Brrr…

Après tout, un peu de frisson sera bienvenu en période de canicule.

La Tournée 2019 du Théâtre de l'Ante
La Tournée 2019 du Théâtre de l'Ante

La Tournée 2019 du Théâtre de l’Ante

Pour en savoir plus sur la troupe et la tournée, c’est ICI