À l’Espace Malraux de Joué-lès-Tours
C’est qu’il est rare, Eicher  !

Dernière mise à jour le 11 novembre 2021

 Il est Suisse, original et pas toujours pressé de se montrer. Stephan Eicher est un artiste rare, dans toutes les acceptions du terme, et c’est une bonne et belle chose qu’on puisse le voir à l’Espace Malraux, le 18 novembre 2021.

Stephan Eicher à l'Espace Malraux de Joué-lès-Tours
« Ma vie, ce grand bateau qui prend l’eau… » (Photo DR)

La dernière fois, il a fallu six ans pour qu’il sorte un nouveau disque. Deux plutôt. C’était en 2019 et, après ce long silence, Stephan Eicher sortait coup sur coup une compile (avec tambours et fanfares) et un nouveau disque, Homeless Songs, dans lequel il retrouvait son pote, l’écrivain Philippe Djian. Un nom choisi parce que ces titres n’avaient pas eu l’heur de plaire aux producteurs et étaient restés dans un tiroir.

Retour en fanfare… et en bernois.

Tant pis pour eux (les producteurs), le disque a bien plu et démontrait que l’originalité d’Eicher pouvait séduire, même si certains titres n’étaient chanté qu’en… dialecte bernois. Comprends qui peut, en l’occurrence les Suisses pur jus.. Comme disait Télérama à la sortie de l’album : « L’homme qui collectionnait les tubes carrés et un peu secs à la charnière des décennies 1980 et 1990 fait montre, à 58 ans, d’une superbe et d’une liberté qu’on ne lui soupçonnait pas. […] La publication de ses refrains, jadis en déshérence et toujours viscéralement vagabonds, scelle sa plus jolie victoire. »

Trente ans, déjà…

Quelques années et un covid plus tard, Stephan Eicher reprend la route. Si l’on peut dire puisque son spectacle se présente sur un radeau. La mer, donc. De quoi être médusé (d’accord, elle est facile) et interloqué. Mais ce choix n’est pas venu par hasard. Stephan Eicher a connu des années difficiles, à la fois professionnelles, comme évoqué plus haut, et personnelles  : « Ma vie, c’était ce grand bateau qui prenait l’eau. J’ai enterré mes parents, puis j’ai subi une opération pas super, près des cordes vocales. » (24heures.ch)

Départ à la dérive, donc, quoique bien maîtrisée, si ce n’est qu’on ne sait pas très bien si le nom de la tournée est Dans le ventre de la baleine ou Le radeau des inutiles… Et ce n’est pas la vidéo ci-dessous qui va vous éclairer, sauf si vous parlez le suisse bernois couramment (cliquez plus bas, sur la ligne noire, le « grand blanc » qui précède fait partie de la vidéo) :

 

En attendant l’orage

Reste que le radeau de Stephan Eicher s’échouera sur la scène de l’Espace Malraux très bientôt. Et qu’on y trouvera un équipage de quelques musiciens déjà vus au côté du chanteur, que l’on entendra des titres anciens (Déjeuner en paix, La Chanson bleue, Les Filles du Limmatquai) comme des tout nouveaux.

Il y aura sûrement des Homeless songs, des sonorités un peu éloignées de ses débuts punks mais plus proches de ses origines, puisqu’il est allé à leur rencontre il y a peu avec un « rock balkanique » apparu après une tournée où il était uniquement entouré d’automates : «  J’ai accepté de renouer avec mes racines. Je me retrouve dans la musique des Balkans, qui peut être d’une mesure à l’autre la plus gaie et la plus triste. » (Télérama)

Ce jour-là, le radeau de Stephan Eicher attendait un orage qui n’est pas venu. Une jolie manière de découvrir le spectacle en avant-première…

Lors d’un concert sur les bords du lac Léman pour quelques privilégiés (c’était en pleine période « covid »), Stephan Eicher a changé l’horaire du spectacle pour qu’un orage arrive en même temps, visant à projeter son radeau dans une vraie tempête. La météo n’a pas voulu mais l’originalité du personnage n’en a pas pâti. On vous propose l’intégrale de ce concert comme un privilège.

Stephan Eicher à l'Espace Malraux de Joué-lès-Tours
C’était au temps où Stephan Eicher, rockeur balkanique, voulait « couvrir les larmes avec des confettis ». (Photo Laurent Seroussi)

Rockeur, gipsy, romantique, original, Stephan Eicher sera en Touraine avec sa voix toujours un peu éraillée, son look de mousquetaire et son accent helvète. L’occasion de fêter les 30 ans de Déjeuner tranquille entre fidèles. Il y a juste un petit problème : c’est complet !

À l’Espace Malraux de Joué-lès-Tours, le jeudi 18 novembre 2021 à 20h30. Attention, il semble bien que ce soit déjà complet…

Réserver ICI à Joué-lès-Tours (1)

Pour réserver ailleurs en France, c’est LÀ (1)

(1) Les suggestions de réservations données par Entrée du public ne sont que des informations destinées à aider nos lecteurs en les dirigeant vers des points de vente susceptibles de fournir les places correspondant à l’article publié.
D’autres possibilités existent, évidemment.
Entrée du public n’effectue aucune vente de billets par lui-même. Pour toute information concernant les places réservées (modifications, annulations…) vous devez vous retourner vers le vendeur auprès duquel vous avez pris vos places.