Quand l’art adoucit les maux
L’Afratapem présente l’art-thérapie

Peu à peu, l’art-thérapie a trouvé sa reconnaissance dans l’univers médical. Le forum Art et Santé que l’Afratapem organise à l’Hôtel de Ville permettra de découvrir les métiers et les structures régionales de la discipline.

Quino Al
Derrière le geste, une approche de la thérapie. (Photo Quino Al)

Une main qui malaxe la glaise, qui tente gauchement de la modeler, qui souffre parce qu’elle est atteinte de sclérose en plaque, ou un corps qui danse, fragile et maladroit parce qu’il appartient à un autiste, ce fut sans doute, il y a encore quelques années, une simple façon d’occuper ceux que la maladie enferme à l’écart de la société. Depuis la reconnaissance de l’art-thérapie par la médecine, la démarche va plus loin, et avec succès.

On sait aujourd’hui que la pratique d’une discipline artistique, dès lors qu’elle est adaptée, est un acte médical efficace. C’est le médecin qui la propose (on hésite à écrire « qui la prescrit » mais, pourtant, c’est d’un véritable traitement qu’il s’agit) à tel point que les facultés de médecine l’enseignent. C’est le cas à Tours où est proposée une formation « orientée vers l’exploitation du potentiel artistique dans une visée humanitaire et thérapeutique […] inscrite dans une démarche scientifique de haut niveau ».

C’est aussi à Tours que se tiendra, le mercredi 6 mars 2019, le Forum Art et Santé, qui associe chaque année praticiens, organismes et institutions impliquées dans l’art-thérapie, organisé par l’Afratapem, l’école spécialisée locale.

Un forum ouvert au public

Rencontres avec des professionnels, vente de livres, affichages explicatifs, aideront à juger de la valeur scientifique d’une activité qui cherche encore à s’affirmer, partagée entre ceux qui y voient une perturbation de la démarche médicale pure et ses partisans, convaincus que l’introduction de la culture, fût-elle populaire, en milieu hospitalier est une approche psycho-thérapeutique crédible.

Ce sera aussi la possibilité – pour ceux qui ont déjà une compétence artistique, exigée pour devenir art-thérapeute – de se renseigner sur les études qui conduisent à l’exercice de la profession.

Enfin, une conférence sur le thème L’Art-thérapie, une discipline paramédicale originale, sera donnée par Fabrice Chardon, directeur pédagogique et scientifique Afratapem/Facultés de Médecine.

L’entrée au forum est libre. Celle de la conférence est gratuite mais il prudent de réserver sa place à afratapem@wanadoo.fr ou par téléphone au 02 47 51 86 20.

Mercredi 6 mars 2019 à la Mairie de Tours

Plus d’infos sur l’Afratapem ICI