Le Temps Machine
casse la croûte au Musée

Puisqu’au Temps Machine, on n’a peur de rien, c’est en pariant sur une météo (franchement pourrie ce mois-ci) clémente aux amoureux de la musique électronique qu’il organise une garden-party au Musée des Beaux-Arts de Tours.
Ce sera le dimanche 16 juin à partir de 14 heures, ce sera gratuit, et ce sera l’occasion de visiter entre deux concerts l’exposition Monumental Balzac, montée à l’occasion du 220e anniversaire de la naissance de l’auteur. Un choix étrange voulu par la municipalité de Tours (pourquoi 220, sinon pour faire un pied de nez politico-puéril à la Région qui se consacre à Léonard de Vinci ?) mais qui n’enlève rien à la qualité de l’expo.

Communiqué

Le Temps Machine est heureux de s’associer au Musée des Beaux-Arts
pour vous inviter à cette belle garden party !

Ultime date de la saison, c’est l’occasion ou jamais de venir se prélasser au soleil avec nous, de visiter le musée ou de trinquer à l’été qui arrive ! Pour nous accompagner, les copains de Roule ma Poule seront présents et vous réservent quelques surprises…

Pour couronner le tout, on vous réserve un concert de qualité pour faire danser les joyeux, planer les paresseux et rire les oiseaux. En somme, on vous invite à faire la fête avec nous, pour une journée placée sous le signe de la joie et du partage !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté, Orgue Agnès ne pourra pas être de la party. Mais pas d’inquiétude, Bégayer avec sa musique Trad et Transe, investira les lieux et vous fera danser dans la joie et la bonne humeur.

Tout au long de l’après-midi, DJ Boogers et les DJ LTM assureront l’ambiance musicale pour toujours plus de convivialité !

BÉGAYER

Bégayer (Photo Thomas Porte)
Bégayer fera sonner son « genre inédit de rapsodes-métèques »  (nous, on dirait rhapsodies, mais c’est le Temps Machine qui dit ça…) sous les frondaisons du Musée des Beaux-Arts de Tours. (Photo Thomas Porte)

Trio des Alpes, entre musique traditionnelle et transe.

Avec Loup Uberto, Lucas Ravinale et Alexis Vinéïs

Délicieux mixte entre chanson française et bruitismes teinté par ici de rumeurs de musiques anciennes et lointaines et par là d’instruments faits-mains ou de radios-transistors modifiés, la musique de Bégayer fait danser les rejetons de la culture du manque. Ancré dans un genre inédit de rapsodes-métèques, le groupe célèbre à sa façon et avec brio la communion entre le passé et le présent. Le moment où la culture du manque a atteint son paroxysme et ne confère qu’un sentiment de joie cruelle.

Dimanche 16 juin 2019 à partir de 14 heures, au Musée des Beaux-Arts de Tours.

Pour en savoir plus sur le Temps Machine, c’est ICI, et pour entrer dans le Musée des Beaux-Arts (et tout savoir sur Monumental Balzac), c’est LÀ

1 commentaire sur “Le Temps Machine
casse la croûte au Musée”

  1. Ping : C'est vite dit... mais faut voir ! (Un agenda, en quelque sorte) | Entrée du public

Les commentaires sont fermés.