Jazz en Touraine
Good vibrations sur le vignoble

Richard Galliano, un habitué de Jazz en Touraine – Photo Vincent Catala | Photo d’accueil, The Amazing Keystone Big Band – Photo DR
Il a 32 ans, se porte comme un charme et démontre que le jazz est un art sacrément vivant. Le Montlouisien Jazz en Touraine revient avec les vendanges.

Au fil des éditions, il a reçu les meilleurs, au nombre desquels on se rappelle Michel Petrucciani, Manu Dibango, Dee Dee Bridgewater ou Richard Galliano. Entre – énormément – d’autres, d’aussi bonne tenue. Jazz en Touraine, le festival de Montlouis, a sa place parmi les grands, qu’on se le dise.

Légendes et découvertes

Traditionnellement, c’est à l’époque des vendanges qu’il fait sa récolte (quoique, cette année, il risque d’arriver un poil en retard, canicule oblige…) de talents divers mais toujours nourris au jazz. Cette année, on retrouvera Richard Galliano, déjà cité, mais aussi le légendaire Compay Segundo Grupo, qui maintient l’esprit de celui qui lui a donné son nom, en passant par diverses formations et solistes, dont certains à découvrir, comme les Puppini Sisters, des « pin-up » époque GI’s, le « swinguant » Amazing Keystone Big Band (nominé aux Victoires de la Musique) ou encore le Guinéen Mory Kanté, qui mérite d’être connu pour l’ensemble de son répertoire même si Yéké yéké l’a rendu célèbre.

Le festival se déroule à deux endroits : l’Espace Ligéria (et ses neuf « grands » concerts) et le Magic Mirror (du nom d’une attraction foraine dont il a gardé le décor). Comme tout bon festival, Jazz en Touraine a aussi son « off » (à Montlouis et ailleurs) et son ambiance. On y trinque, on y chante, on y mange, bref, on fait la fête.

Pour connaître le détail du menu, cliquez ci-dessous.

Du jeudi 13 au dimanche 23 septembre 2018.

Infos et réservations