Concerts d’automne
Les feuilles tombent, les notes s’envolent

Du 11 au 26 octobre, les Concerts d’automne occupent le Grand Théâtre de Tours et quelques autres lieux acoustiquement séduisants. Une agréable occasion pour dégager le bruit de la mer de nos oreilles encore ensablées…

À moins d’avoir passé son été en colo du côté d’Orange ou en amoureux à Vérone, le tympan du mélomane lambda s’est un peu engourdi durant la saison dite belle. Il est donc temps de se nettoyer le pavillon du bruit du ressac (ou des cloches alpines, chacun ses goûts), de se glisser une clef de sol dans l’oreille pour renouer avec les doubles-croches. C’est l’automne et ce n’est pas si mal (on ne parle pas de la météo) parce que, comme tous les ans désormais, les concerts du même nom sont au programme.

Concerts d'Automne à Tours
L’Ensemble Jacques Moderne a toujours une belle carte à jouer… (Photo Ensemble Jacques Moderne)

Une jolie rentrée sans cartable, où l’on retrouvera quelques copains comme MM. Mozart, Rossini ou Haendel, et même des étrangers de passage, venus d’Espagne ou d’Amérique latine. Ce sont donc les Concerts d’automne, qui se dérouleront sur trois week-ends entre le 11 et le 26 octobre, et c’est rudement bien.

Les oreilles pour aider les yeux

Comme le programme est très copieux (et divers) et parce que nous manquons de temps (et de courage, c’est vrai) pour le détailler, nous vous invitons chaleureusement à aller fouiner sur le site du festival, ICI.

Vous y découvrirez non seulement les compositeurs évoqués plus haut (et bien d’autres, comme Heinrich Shütz, un prédécesseur prestigieux de Jean-Sébastien Bach, nous dit-on, Gabrieli et Bassano, baroqueux vénitiens, ou encore Purcell) mais aussi un assemblage d’artistes, groupes et solistes, chanteurs (beaucoup) et instrumentistes qui, tous, valent le détour.

Concerts d'Automne à Tours
Justin Taylor et Julien Chauvin joueront Mozart « à l’aveugle ». (Photo DR)

Le samedi 12 octobre mérite une mention particulière à deux titres. D’abord parce que le concert se déroulera à l’Olympia dans la pénombre pour que le public participe à « une expérience sensorielle unique et à une écoute totale, coupé de toute distraction visuelle ». On imagine que les musiciens auront droit à une chandelle. Deuxième raison, « ce concert est organisé en collaboration avec une équipe d’ophtalmologues et les bénéfices seront entièrement reversés au fonds de dotation du CHU de Tours ». But de l’opération, l’achat d’un nouvel appareil. On entendra Julien Chauvin, violon, et Justin Taylor, pianoforte. Mozart sera aussi mis à contribution. Une belle collaboration entre les yeux et les oreilles.

Du 11 au 26 octobre 2019, au Grand Théâtre de Tours et dans divers lieux de l’agglomération.
Pour réserver, c’est ICI