Charles Aznavour
Il était une voix

Dernière mise à jour le 29 avril 2019

Un monument, une star, un grand monsieur… À 94 ans, Charles Aznavour collectionnait les qualificatifs élogieux comme les succès internationaux. La rencontre du 17 novembre avec ce sacré bonhomme n’aura pas lieu.

Son âge, il ne le cachait pas. À 94 ans, Charles Aznavour avouait à son public qu’il ne le voyait pas bien, qu’il était un peu sourd et qu’il avait grand besoin des trois « prompteurs » qui lui soufflaient ses textes. Sa voix ? « Je ne suis pas Pava­rotti [avec qui il a pourtant chanté l’Ave Maria de Gounod !]. Ceux qui me connaissent savent que j’ai la voix cassée. Je suis né enroué  » disait-il. Un handicap qui ne l’avait pas empêché de « se voir en haut de l’affiche » et, surtout, d’y rester. Il revenait d’une tournée au Japon et s’apprêtait à parcourir la France, en passant par Tours. Le mauvais sort ne l’aura pas permis.

Immigré arménien, né à Paris parce qu’un visa pour l’Amérique se faisait attendre, le petit Charles Aznavourian aurait dû s’appeler Shahnourh si l’infirmière avait su l’écrire. Français, donc, il verra ses parents recueillir juifs et résistants pendant la guerre. La solidarité est une tradition familiale qu’il perpétue encore aujourd’hui.

Gilbert, Johnny et Sylvie

L’amour du spectacle est aussi dans les gènes de la famille. Il sera donc autorisé à suivre des cours de théâtre en face du café de papa, sans vraiment penser à la chanson. Il a raison puisqu’on le retrouvera plus tard sur les écrans avec des titres aussi mythiques que Tirez sur le pianiste (qui le fera connaître aux USA avant qu’il n’y chante) ou Un taxi pour Tobrouk.

La chanson démarre lentement. Aznavour (son nom d’artiste) écrit pour Gilbert Bécaud (plus tard, il offrira Retiens la nuit à Johnny Hallyday et La plus belle pour aller danser à Sylvie Vartan !) mais ne réussit pas à percer, malgré Édith Piaf, qui l’emmène dans ses bagages comme régisseur et « première partie ». Le déclic se fera en 1956 avec Sur ma vie puis, en 1960, avec le fameux Je m’voyais déjà. Aujourd’hui, il inspire les meilleurs. Benjamin Biolay pleure « le boss », Soprano lui voue une admiration sans bornes. Tous deux seront en Touraine dans les mois qui viennent.

Depuis ses débuts, Aznavour a écrit pas loin de mille chansons. Il a son étoile sur Hollywood Boulevard et ne quitte pas le haut de l’affiche. Aux États-Unis, il a écrit des titres mythiques qui ont été repris par les plus grands. Chapeau, l’artiste !

Le nez de Piaf

Lorsque Charles Aznavour voulut quitter le métier faute de succès, c’est Édith Piaf qui l’incita à continuer. Pendant huit ans, il fera ses fameuses premières parties et lui servira d’homme à tout faire… mais pas d’amoureux : « Elle n’était pas mon genre, j’aime les grandes blondes » disait-il.

À défaut de prendre son cœur, Piaf raccourcira le nez de Charles. Il en faisait un complexe, elle le convainc d’en laisser un morceau chez un chirurgien de New-York. Comme Cléopâtre, si le nez d’Aznavour avait été plus long, eût-il fait la même carrière ?

Charles Aznavour était programmé sur la scène du Grand Hall le 17 novembre prochain. Une tournée qu’il attendait avec un enthousiasme de jeune homme. Il n’avait jamais manqué un rendez-vous avec son public, sauf l’été dernier, après une fracture du bras.

Les Tourangeaux ne pourront pas lui dire adieu.