Au CCCOD de Tours
Florian et Michael Quistrebert en zigzag

”C’est du brutal”, disaient les Tontons flingueurs. Les frères Quistrebert, Florian et Michael, aussi : “On veut brutaliser la rétine” affirment-t-ils à l’Obs, lors de leur exposition au Palais de Tokyo. Élèves des Beaux-Arts de Nantes, ils font de l’art (contemporain, très contemporain) en duo, ce qui est déjà rare. Et les deux frères manient aussi bien la peinture que la lumière, parfois la sculpture ou la vidéo. Zigzag, une « mise en scène » à voir, dans l’ombre, au CCOD (Centre de Création Contemporaine Olivier Debré de Tours) jusqu’au 11 novembre 2019.

Plongée dans le noir, donc, pour les zigzags lumineux des deux frères. Sur des panneaux défilent des projections hypnotiques, mouvantes et obsessionnelles. Basées plus ou moins sur  la mise en abyme, les graphismes naissent au sein de ceux qui ont déjà vécu et s’apprêtent à disparaître. Le regard s’y perd, l’esprit aussi, frôlant la perte d’équilibre. Vasarely n’est pas loin (les deux frères l’ont déjà visité dans d’autres travaux). Un travail séduisant et curieux, sympathique et original.

Rien de tel avec les « plâtres » qui complètent l’exposition. Les coups de raclette empruntés à des plâtriers professionnels n’ont rien d’attirant (même associés à des sortes de tableaux électriques) et rejoignent l’art contemporain tel que le grand public ne peut le comprendre. Normal, à la banalité s’associe la facilité. On aurait préféré les découvrir dans leur activité de peintres ou se limiter à leur travail stroboscopique.

Florian et Michael Quistrebert (© F. Fernandez - CCC OD Tours)
Florian et Michael Quistrebert, entre matière et lumière. (© F. Fernandez – CCC OD Tours)

Communiqué

Florian et Michaël Quistrebert proposent dans la galerie noire une exposition inédite, constituée d’un ensemble de peintures et d’une installation vidéo monumentale produits spécialement pour le CCC OD.

Florian et Michaël Quistrebert, deux frères, peignent à quatre mains depuis 2007. Leurs peintures et vidéos jouent sur de nombreux effets visuels qu’ils associent à de curieux effets de matière (empâtements, enflures, décrochements…). Loin d’un simple revival du répertoire de l’abstraction, leur travail en duo trouve une surprenante résonance face au développement actuel des technologies de simulation.

Florian et Michaël Quistrebert ont été formés à l’école des Beaux-Arts de Nantes et ont été nommés au Prix Marcel Duchamp en 2014.

Cette nouvelle présentation permettra au public de découvrir leurs dernières recherches après leur grande exposition au Palais de Tokyo à Paris en 2016.

Florian et Michael Quistrebert (© F. Fernandez - CCC OD Tours)
Florian et Michael Quistrebert dans le cabinet noir… (© F. Fernandez – CCC OD Tours)
Jusqu’au 11 novembre 2019 au Centre de Création Contemporaine Olivier Debré de Tours
Le site du CCOD est ICI.