Vincent Delerm en tournée
La chamade en bandoulière

Le poète tranquille reprend la route avec un Panorama dans son baluchon et une Chamade pour tous les cœurs. Vincent Delerm sera à Tours en avril 2020.

La Chamade, un clip et un succès extrait de Panorama, le dernier album de Vincent Delerm. (Photo DR)

Aux dernières nouvelles, si l’on en croit Télérama (il faut toujours croire Télérama), il mettait le dernier coup de potentiomètre à un film. Un truc bizarre, qu’il traîne depuis pas mal d’années, qui devait être une fiction et qui sera un assemblage de souvenirs, de regards, de témoignages. Un truc comme il en écrit. Un truc de poète, quoi.

Le film est sorti. Il s’appelle Je ne sais pas si c’est tout le monde, un titre piqué à Duras. « C’est un mélange de témoignages, réels ou écrits. Qu’est-ce qui est vrai, qu’est-ce qui ne l’est pas ? Je voulais jouer avec les doutes, avancer dans une zone de flou. Essayer d’attraper des choses sensibles et touchantes, esquisser des portraits. Comprendre ce qui compte vraiment dans la vie des uns et des autres. Mais tu sais, c’est la toute première fois que j’en parle… Et c’est difficile à définir. » (Télérama).

Les grandes petites choses de M. Truffaut

Pas facile non plus de définir le monsieur. Chanteur, oui, poète, sûrement. Mais aussi auteur, comédien, compositeur (pour les autres), photographe, metteur en scène. On s’y perd un peu. Pas lui. La preuve, c’est qu’en parallèle, il a enregistré son dernier album, Panorama. Et que le premier titre qu’il a mis en images (on retrouve le réalisateur…), La Chamade, fait un tabac. Du Delerm pur jus : chanteur tranquille, regard tout simple, paroles justes, tendresse, mélancolie… En grand admirateur de François Truffaut, il se rappelle que le cinéaste disait : « Il faut faire des petites choses comme si elles étaient grandes. »

Au moment où nous écrivons Vincent Delerm remplit La Cigale à Paris. « Sa poésie du quotidien prend à mesure que le temps passe des allures de plus en plus cinématographiques, sur disque comme sur scène. Le chanteur y mêle à ses chansons son goût du visuel (de la photo notamment) dans des mises en scènes originales, bourrées de charme et aux digressions pleines d’humour. » (Télérama, encore…)

Il emportera son univers (léger, très léger…) sur la scène du Grand Théâtre de Tours en avril 2020. Tranquillement, il fera battre la chamade aux cœur de ses admirateurs. Une toute petite chose pour un grand souvenir. Comme disent les Inrocks : Delerm « fait grimper la chanson française au sommet ».

Mercredi 22 avril 2020 à 20h30 au Grand Théâtre de Tours.

Réserver en Touraine avec Entrée du Public ICI
…et pour réserver ailleurs en France, c’est LÀ