Deux dates à Tours pour le retour
acoustique de Patrick Bruel

Dernière mise à jour le 19 mai 2021

Il était passé à Tours sur la scène du Vinci en 2016. C’était l’époque ou Patrick Bruel chantait Barbara, son amie de toujours, une tournée issue de son album Très souvent, je pense à vous. Il était attendu en mars 2019 pour sortir avec nous (Ce soir, on sort) mais n’a pas pu venir, confiné comme tout le monde.

Maintenant que le Covid semble remis dans son éprouvette, il revient en douceur, guitare acoustique sous le bras. C’était annoncé pour le 22 septembre 2021 mais une nouvelle date vient de s’y ajouter. Patrick sera là dès le 21. Coup double.

On l’a dit éloigné de la chanson. Enfin, certains, comme Mediamass, qui semble être à ce milieu ce que Gala et Closer sont à la vie politique présidentielle, qui annonçait que, « selon des sources bien informées » que Paaaaaaaaatrick en avait ras-le micro : « Le chanteur français serait sur le point d’annoncer la fin de sa carrière et son départ à la retraite imminent » affirmait la Pythie des medias.  Argh ! Panique dans les chaumières où le selfie obtenu par maman et fifille trône au dessus de la télé, à côté de la photo de Patrick Sébastien.

Pire encore, le site « bien informé », qui citait le chanteur, ajoutait : « La vie est ponctuée de phases et de remises en question ; avec l’âge, je trouve qu’être chanteur-acteur n’est plus aussi fun qu’avant. » Et nous alors, on ne nous aime plus ? Il paraît même que le chanteur de ces dames s’orientait vers « des activités plus créatives qui l’intéressent vraiment. » Parce que la chanson, ce n’est pas créatif, pas intéressant ? Il va y avoir du remue-ménage dans les tombes de Brassens, Johnny et de leurs potes entre Sète et Saint-Barth’… (1)

Au boulot avec Vianney

Ben non, c’était pas vrai. Patrick Bruel est reparti sur la réalisation d’un disque resté longtemps mystérieux (le premier avec des chansons originales depuis Lequel de nous en 2012), enregistré à Los Angeles, où vivent ses enfants. Les chanteurs français aiment bien travailler à l’étranger. Tant pis pour notre fierté nationale (même si Patrick Bruel a emmené Vianney dans ses bagages), du moment qu’ils en reviennent… Ll’album s’appelait Ce soir, on sort… et qu’il était du genre intimiste.

Mais – à l’époque – pas question de savoir ce que contiendra le disque : « Oui, il y a quelques associations sympas, ce sera varié. Je suis en train de le terminer. Je sors l’album à l’automne et une grosse tournée partira à partir de février prochain. On repart pour une belle aventure » avouait Patrick Bruel. (Midi-LIbre) « Je ne peux pas en dire plus, mais oui, il y aura des surprises ».

Patrick, comme chez lui

Donc, ce fut Ce soir, on sort… (Il aurait pu l’appeler Entrée du Public, après tout…). Quinze titres, tous nouveaux, avec un renouvellement musical (« électro pop » disent les spécialistes) et la volonté de coller à l’actualité. Il y avait donc des sujets sérieux (les migrants avec On partira ou les attentats dans le titre qui donne son nom à l’album) mais aussi de plus légers puisque l’amoureux du foot – et du poker – célébrait la victoire des bleus dans Qu’est-ce qu’on fait ?

« Dans Ce soir on sort, Patrick Bruel laisse place à une grande sensibilité en se mettant à nu avec des titres mélancoliques  » disait Le Figaro. Patrick Bruel confirmait : « Le temps qui passe effraie tout le monde et en même temps on n’y peut rien. En ce qui me concerne c’est la résonance que le temps a sur ma vie familiale qui m’inquiète. Avoir des enfants de 13 et 15 ans, c’est réaliser qu’il y a beaucoup de choses d’eux qu’on ne verra pas. » (RTL)

Depuis, un certain M. Virus est venu foutre la pagaille dans la famille et ailleurs. Il a condamné tout le monde à se regarder par Skype interposé et les artistes, Patrick Bruel en tête, on découvert qu’ils pouvaient gratter la guitare et pousser la goualante devant une mini caméra : « Vous êtes venus nombreux, très nombreux dans mon salon lors de mes StandUp@Home pendant cette période si étrange » dit-il, presque surpris. Du coup, à défaut d’embarquer le canapé et la table basse, il a pris sa guitare et a décidé de la balader un peu, histoire de lui faire prendre l’air.

Peut être une image de 1 personneQuand Patrick donne un concert en acoustique, ce n’est pas toujours dans l’intimité, comme ici en Belgique (Photo ManuGo)

Il sera donc de retour, cette fois « en acoustique », ce qui induit qu’il lui faudra des salles à peine plus grandes que son salon. À Tours, ce sera le Vinci, certes moins grand que le Parc Expo, mais qui aurait tout de même du mal à tenir dans un appartement parisien.

Mais Patrick Bruel l’a promis, ce sera presque comme à la maison puisqu’il annonce « Partage, rires, chansons, et surtout l’émotion de se retrouver« .

Quand on connaît la vitesse de remplissage des salles où le chanteur est annoncé, on a tout juste le temps de réserver ses places sur son canapé et de se faire la voix : « Patriiiiiiiiiiiick ! »

(1) Pour ceux qui ont envie de s’instruire avec les informations de Médiamass, cliquez sur le nom du site aux sources bien informées.

Lundi 21 et mardi 22 septembre 2021 au Centre de congrès Vinci de Tours

Billetterie : réserver à Tours avec Entrée du Public ICI
Mais si voulez le (re)voir ailleurs, c’est ici qu’il faut cliquer.