Michèle Murray au CCNT
La deuxième heure

Les Heures curieuses du Centre Chorégraphique National de Tours (CCNT) sont à prendre au premier degré. La curiosité est celle du spectateur, invité à rencontrer le créateur au travail. Pour la deuxième fois, c’est Michèle Murray, franco-américaine, danseuse (formée à Düsseldorf elle a aussi été l’élève de Merce Cunningham), chorégraphe et directrice artistique de la structure Play/Michèle Murray qui ouvrira la saison du CCNT le 20 septembre 2019.

Communiqué

Présentation par le CCNT

« Pour la seconde fois, le CCNT soutient le travail de Michèle Murray dans le cadre d’une résidence de création. Souvenez-vous, Phoenix (Heure curieuse 2013), inspirée des bestiaires antiques et médiévaux, nous plongeait dans un monde réel et imaginaire. Au milieu de créatures étranges et de caméléons modernes, le spectateur voyageait dans des paysages intérieurs, des fragments d’histoires, laissant apparaître un regard sur le monde dans lequel nous vivons. Comment les corps racontent-ils notre époque ? Comment entrent-ils en résonance avec le monde ? Ces questions de mémoire, de territoire, de mythologie – et de danse – traversent depuis toujours le travail de la chorégraphe.

Son nouveau projet Wilder Shores (les rives plus sauvages), inspiré du titre d’un tableau du peintre américain Cy Twombly (nommé The wilder shores of love), aborde à travers des approches de temps, d’espace et d’énergie, la notion de dialogue entre les corps. « Le projet Wilder Shores prendra la forme d’une conversation, touchant à tout sans jamais s’appesantir. Il se construira en dialogue avec l’œuvre de plusieurs artistes, et en particulier celle de Cy Twombly. Son sujet, si l’on peut parler de sujet en dehors de la question chorégraphique, sera cette conversation imaginaire entre artistes et chercheurs vivants et morts, en résonance avec le monde et les questions artistiques actuelles. »

Présentation par Michèle Murray

Michèle Murray au CCNT Tours
Michèle Murray aura sa deuxième « heure curieuse » au Centre Chorégraphique National de Tours. (Photo Montpellier Danse)

« Le projet Wilder Shores (les rives plus sauvages) doit son titre à un tableau du peintre américain Cy Twombly nommé ‘The wilder shores of love’. Transposé au projet, les rives plus sauvages abordées seront celles du temps, de l’espace, du mouvement et de l’énergie, ou en d’autres termes, celles de la danse et de la chorégraphie.

Après avoir travaillé sur la forme et le fond de « l’étude » dans notre projet précédent, c’est la notion de conversation et de dialogue qui guidera cette fois-ci la recherche : une conversation chorégraphique imaginaire entre artistes et penseurs vivants et morts avec l’équipe artistique, en résonance avec les questions artistiques et sociétales actuelles. »

Vendredi 20 septembre 2019 à 19 heures.
Entrée libre sur réservation au 02 47 36 46 00 et sur info@ccntours.com