International Indoor de BMX :
des plaisirs et des bosses

C’est une épreuve rare et de haut niveau qui réunira les 12 et 13 janvier plusieurs centaines de champions pour l’International Indoor de BMX de Tours, édition 2019 et 23du nom.

Mariana Pajon : la championne Colombienne en pleine action. (Photo DR)

Chez ces gens-là, monsieur, quand on a un petit vélo dans la tête, personne ne vous le reproche. Les amateurs de BMX le savent, ce n’est pas la taille de la bécane qui compte, c’est le talent (et les mollets) du pédaleur. Et, de ce côté-là, l’International Indoor de Tours, qui se déroulera au mois de janvier au Parc Expo de Tours, s’aligne parmi les plus grandes compétitions du genre, avec pas mal de champions au palmarès international sur la ligne de départ.

Il n’y a que trois « indoors » durant l’hiver en France. Tours attire donc beaucoup de monde des deux côtés de la barrière. D’autant que l’épreuve, organisée par BMX 37 événements (qui mutualise les cinq clubs du département) dans le cadre de la Fédération Française de Cyclisme et de l’Union Cycliste Internationale, compte pour le classement par points et, donc, pour l’accès aux championnats d’Europe et du Monde.

Une double championne olympique

L’Indoor de Tours n’a lieu que tous les deux ans et reçoit quelque 1 400 concurrents de tous âges (ils étaient 1 320 en 2017). Pour leur offrir les meilleures conditions, une noria de semi-remorques aura déversé 3 500 tonnes de diorite, une terre grise qui a la particularité de se compacter, pour créer une piste autour de laquelle des gradins recevront 3 500 spectateurs assis. Les plus sportifs pourront aussi rester debout, ce qui augmentera encore les effectifs.

La championne colombienne Mariana Pajon est aussi l’épouse de Vincent Pelluard, le Jocondien. (Photo DR)

Bien évidemment, tous les âges seront en piste, du minime jusqu’au plus de 30 ans. Les épreuves se courent par groupes de huit concurrents, ce qui annonce un spectacle non-stop durant les deux jours. Pour les passionnés, une restauration est organisée dans « l’Igloo », à l’entrée du Grand Hall, sous lequel se trouvent des buvettes.

Pas loin de deux-cents bénévoles sont sur place chaque jour pour veiller à l’organisation des courses et à l’accueil du public.

Parmi des coureurs attendus de toute l’Europe et d’ailleurs, un membre du club de Joué-lès-Tours, Vincent Pelluard, était venu en voisin lors de la dernière édition. Pas sûr de le revoir cette année, une jolie collections de fractures (métatarses et talon) l’ayant mis hors-circuit en fin d’année dernière. Mais on ne sait jamais.

Cela ne l’aura pas empêché d’épouser « la déesse du BMX », Mariana Pajon. La Colombienne, quinze fois championne du monde, championne Olympique à Londres et à Rio, ne manquera pas le rendez-vous. Elle sera là, comme en 2017. Petite confidence extra-sportive : les deux champions ont pu s’offrir une lune de miel en Asie, fin 2018 (pour les amateurs de rubrique people, rendez-vous sur la page Facebook de Mariana…). Pour Vincent, c’était sur des béquilles. L’histoire ne dit pas si Mariana a testé le cyclo-pousse pour balader son jeune marié…

Samedi 12 et dimanche 13 janvier sous le Grand Hall du Parc Expo de Tours

Tarifs et renseignements ICI