Le pas de côté
de François Alu

Dernière mise à jour le 8 janvier 2023

Il est danseur étoile mais il fait aussi de l’humour. En alliant ses deux talents, François Alu propose Complètement jetés, un spectacle réellement original. À décrypter le 11 décembre 2022 au Vinci de Tours.

Sur une place de Nantes, il y a une statue intitulée Le Pas de côté. On y voit un promeneur dont l’un des pieds sort du socle, comme si l’homme voulait échapper à sa posture inerte. S’il ne portait pas costume et mocassins mais collant et chaussons, on aurait pu l’appeler François Alu.

François Alu, Complètement Jetés, à Tours.
Pas question de rester « le dos au mur », comme on dit chez les commentateurs sportifs. Une magnifique photo de Julien Benhamou – http://www.julienbenhamou.com/ – La photo de la page d’accueil est aussi de lui et son site mérite le détour : c’est magnifique !

François Alu n’est pas Nantais (il est né dans le Cher) mais il a fait un sacré pas de côté (certains diraient un grand écart) en s’éloignant – un peu – de la scène du Palais Garnier pour celle du café-théâtre. Surprenant et particulièrement original, son spectacle, Complètement jetés, n’étonnera pourtant que ceux qui ne le connaissent pas.

C’est après avoir vu un film montrant Patrick Dupond (là, on comprend, notre grand âge nous permettant d’avoir vu la star en chair et en sauts) qu’il décide de devenir danseur. Il a dix ans et n’attend qu’un an pour intégrer l’école de danse de l’Opéra de Paris, en 2004. Huit ans encore et il est bombardé danseur étoile, au grand soulagement de beaucoup, qui trouvaient que la grande maison avait pris son temps pour le récompenser, mais pas de quelques-uns, que ça faisait grogner.

Pour juger par soi-même, un peu de vidéo.

« Acclamations, hurlements, sifflements, charivari absolu ont accompagné la nomination de François Alu au grade d’étoile de l’Opéra national de Paris le 23 avril, à l’âge de 28 ans. Une atmosphère particulière et inédite pour cette maison. » se souvient Le Monde, pour qui François Alu est « un cas ».

Stellaire », dit-il

Un cas, sans aucun doute, comme on le verra avec Complètement jetés. Un cas qui a fait ses premiers pas dans le studio de danse de sa mère, à Fussy, près de Bourges. Maman est prof de danse classique mais le studio accueille aussi des danseurs de hip-hop et de modern jazz. François Alu danse à tous les râteliers et c’est peut-être déjà un signe.

Les balletomanes sont d’étranges animaux. Apparemment, ils n’apprécient pas… les cuisses de François Alu ! ! ! Lui en rigole, constatant que ses muscles l’aident pour sauter, mais s’impatiente un peu dans le rôle de premier danseur, en attendant, comme il dit, un avenir « stellaire ». Ce qui ne l’empêche pas d’être désigné comme « Homme le plus sexy de l’année  » par le magazine Tétu.

François Alu, Complètement Jetés, à Tours.
S’ils le disent…

Étoile, il l’est donc depuis le 23 avril 2022. Mais être consacré ne veut pas dire rentrer dans le rang, fût-ce celui de la compagnie. Non content d’être devenu juré de Danse avec les stars, François Alu va se découvrir un talent que l’on n’attendait pas, et lui non plus peut-être.

Le virus de la danse

Être nommé danseur étoile, c’est bien. Danser, c’est mieux. Critique et public s’étonnent de ne pas le voir plus souvent à l’affiche. Boudé à cause de ses cuisses ? Pas sûr. François Alu est aussi un peu responsable de ses absences puisqu’il ajouté à ses passages télévisés une dimension nouvelle : le one-man-show : « Si le chemin n’a pas été court, il m’a permis de réfléchir aux choix que j’avais envie de faire, de trouver d’autres voies, mêmes improbables, et d’être ce que je suis aujourd’hui. » (Le Monde) Et puis, il sera le Rothbart du Lac des cygnes pour le fêtes de Noël à l’Opéra. Pas de panique.

C’est grâce ( ?) au virus que François Alu a découvert que son sens de l’humour pouvait s’échapper de son cercle d’amis. Confiné, il joue à se mettre en scène sur Internet. Des saynètes où il danse, certes, mais aussi où il plaisante, se déguise, s’auto-caricature. Ça marche, et ça va lui donner l’idée, une fois libéré, de monter un spectacle

La danse, oui, mais aussi une sacrée dose d’auto-dérision…

Ce sera Complètement jetés, un mélange de danse, tout de même, de théâtre et d’humour. Un one-man-show que peu auraient pu imaginer. Tous les humoristes n’ont pas les cuisses de François Alu

On y retrouvera donc le talent du danseur (« Des tours à donner le vertige, des sauts dans les cintres et tout cela sans heurts, lié par une danse chaque fois plus fluide et plus virtuose. » – Le Figaro), son auto-dérision, son humour, dans un mélange qui a ébahi ceux qui l’ont vu, au fil duquel il raconte sa vie, parle de la danse, ironise, disserte, séduit. « Déjanté et hallucinant » dit encore Le Figaro, et en particulier Ariane Bavelier, quasiment présidente de son fan-club, devant ce qu’elle appelle joliment un « danse-up ».

François Alu, Complètement Jetés, à Tours.
Le hip-hop, ça prend la tête. (photo page Facebook de François Alu)

Un OVNI, en somme, qui attirera les curieux comme les amoureux de Terpsichore. Normal : il est toujours passionnant de partir à la découverte d’une étoile, surtout mystérieuse, comme disait Tintin.

Dimanche 11 décembre 2022 à 18 heures au Centre de congrès Vinci de Tours

Réserver à Tours ICI (1)

Pour réserver ailleurs, c’est LÀ (1)

(1) Les suggestions de réservations données par Entrée du public ne sont que des informations destinées à aider nos lecteurs en les dirigeant vers des points de vente susceptibles de fournir les places correspondant à l’article publié.
D’autres possibilités existent, évidemment.
Entrée du public n’effectue aucune vente de billets par lui-même. Pour toute information concernant les places réservées (modifications, annulations…) vous devez vous retourner vers le vendeur auprès duquel vous avez pris vos places.