Festival de la magie 2020 à Tours
Les amis de Patrick

Bousculé l’an dernier, menacé dans la foulée, le Festival de la magie de Tours sort finalement de sa trappe et annonce son retour pour le mois de janvier 2020 au Vinci. Une bonne nouvelle pour les amateurs de mystère qui ont su apprécier depuis sa naissance une manifestation imaginée par l’ancien patron du lieu. Mais pour des raisons… mystérieuses, c’est un nouveau producteur qui sera en charge du spectacle rebaptisé Vive la magie !

Le mystère, l’incompréhension, le bluff, c’est la loi du genre. En matière de magie, il ne faut pas essayer de comprendre, il suffit d’y croire. En politique aussi. De là à faire un rapprochement entre les tensions qui opposent le nouveau maire de Tours et l’ancien patron de Tours événements (qui gère le Vinci) et les cafouillages qui ont accompagné le Festival de la magie depuis quelques mois, il n’y a qu’un coup de baguette à donner, ce que nous nous garderons de faire néanmoins.

Il n’empêche que la manifestation, lancée en 2016, ne passera pas à la trappe, contrairement à ce que l’on pouvait craindre, et reviendra en janvier 2020 sous l’égide d’un nouveau producteur. Pour le public, l’escamotage ne devrait rien changer, du moins peut-on l’espérer.

La référence Patrick

Festival de la magie de Tours
Marko Karvo et ses amis à plumes, le classicisme parfait. (Photo DR)

Si la profession vénère les Mandrake d’or et autres récompenses, le grand public a l’habitude de se référer à l’émission (supprimée) de Patrick Sébastien, Le Plus Grand Cabaret du Monde. Certes, Mandrake fut un magicien de bande dessinée (né en 1934, il utilisait encore ses pouvoirs pour rendre la justice dans les années 90) et a probablement inspiré quelques vocations, comme a pu le faire en son temps le Blésois Robert Houdin, bien réel celui-là.

Mais, en la circonstance, les Mandrakes, quoique rendant hommage au héros en haut de forme, sont des statuettes. Cousines des Oscars, elles sont parmi les récompenses les plus courues du monde de la magie. Depuis 1990, les artistes sélectionnés par l’Académie française des illusionnistes luttent chaque année pour les emporter. Le premier fut David Copperfield. C’est ce qui s’appelle placer la baguette très haut.

Savoir qu’un artiste en a récolté un est une référence, comme le sont les récompenses venues du Festival du cirque de Monte-Carlo ou d’autre concours haut de gamme. Mais pour le spectateur, c’est l’ami Patrick Sébastien qui est l’homme de confiance. Qu’un numéro ait été son invité est une garantie. On sera donc satisfait de voir que Marko Karvo, comme d’autres participants aux représentations du janvier 2020, a foulé les planches du Plus Grand Cabaret du Monde avec un numéro classique dont il explore au mieux tous les recoins, avec ou sans colombes (ou perroquets).

Jochen Stelter, mentaliste, explore quant à lui le cerveau des spectateurs. Il devine ce qui est caché, même si vous ne parlez pas allemand. Artiste international, il a beaucoup bourlingué… sur des navires de croisière.

Une catastrophe venue d’Amérique

Festival de la magie de Tours
Scott et Muriel, des clowns magiciens américains fous, fous, fous… (Photo DR)

Américains, Scott & Muriel sont qualifiés de « magiciens catastrophes », un descriptif que certains appliqueraient volontiers à leur président… À la fois clowns et magiciens, ils effectuent des tours de haute qualité sans en avoir l’air. On rit et on s’étonne. Hôtes du Cirque d’hiver en 2016, ils ont été plébiscités par le public.

Le Coréen Sang Soon Kim a beau porter le nom d’un cinéaste (et de bien d’autres personnalités de son pays…) c’est dans la chaussure qu’il travaille, entre autres accessoires. Il faudra voir si l’ouvrage de l’artiste est à la hauteur de l’originalité du matériel.

Quand il était gamin, à Delft, aux Pays-Bas, Félix Dion adorait se déguiser. Et jouer des personnages. Et chanter. Et faire de la magie. Il avait six ans. Quelques années plus tard, devenu Dion tout court, il avait associé tous ses talents pour en faire des spectacles qui les mêlent tous, comme le Magic Tango qui lui valut d’être récompensé à Monte-Carlo, de récolter un Mandrake (voir plus haut) et d’être invité… chez Patrick Sébastien.

Festival de la magie de Tours
Pilou, un Gavroche très déluré. (Photo DR)

Passage en France avec Pilou qui cultive son côté Gavroche. Il manie les cartes comme les accessoires plus sophistiqués, il fait du close-up (ces tours qui se font sous votre nez et où vous ne voyez pourtant que du feu, du vrai, en la circonstance), il s’agite dans tous les sens et a débuté, notamment, au Club Méd’, une bonne école. Ah ! on oubliait : il est passé chez Patrick…

Festival de la magie de Tours
Jaime Figueroa, un monsieur Loyal qui a de l’estomac. (Photo DR)

Et puis, comme il faut toujours une monsieur loyal, Jaime Figueroa (Mandrake d’or lui aussi) viendra d’Espagne avec… son ventre puisqu’il ajoute à ses talents comiques et à ses compétences de magicien, la capacité de le faire parler.

Un ventriloque derrière le micro, c’est plutôt original.

Au Centre de congrès Vinci de Tours, les samedi 4 et dimanche 5 janvier 2020
Réserver en Touraine avec Entrée du Public et FNAC Spectacles ICI
…et pour réserver ailleurs en France, c’est LÀ