Aya Nakamura à l’Escale de Saint-Cyr-sur-Loire
Accès interdit aux « djadjas »

Elle vient d’Afrique, chante comme elle parle, mélange rap, zouk et traditions. Aya Nakamura a fait péter les compteurs en 2018. Elle sera à l’Escale de Saint-Cyr-sur Loire le 10 avril 2019.

Aya Nakamura à Saint-Cyr-sur-Loire
Aya Nakamura , un mélange de rap et de zouk mais aussi un sacré caractère. (Photo DR)

D’une certaine manière, on peut dire qu’elle a cherché la discrétion. En choisissant comme pseudo Nakamura, Aya s’est en fait baptisée Dupont, en version japonaise. Pour elle, c’était un hommage à un personnage de Heroes, la série. Du coup, elle se trouve en compagnie de catcheurs, de joueuses de tennis, d’artistes ou de footballeurs. Tous japonais. Alors qu’elle est malienne d’origine. Et son vrai nom, c’est Aya Dianoko, ce qui est très beau.

Aya est arrivée du Mali quand elle était bébé, a grandi dans la cité des 3000 à Aulnay-sous-Bois et a entendu ses parents chanter les airs traditionnels de leur pays. Elle a suivi, sa voix a accroché, et elle a ouvert son ordinateur.

Mieux que Beyonce

Consécration YouTube. Ses chansons plaisent. Et quand elles sont devenues plus professionnelles, elles s’affichent par millions, devant des stars comme Beyonce. Finie la discrétion. Elle sera nommée aux NRJ Awards, ce qui lui permettra de faire un scandale parce que Nikos Aliagas a écorché son nom. Aya n’a pas un caractère facile.

Ses textes le confirment. Les mecs en prennent pour leur grade, surtout quand ce sont des « djadjas » (son tube estival), à savoir des machos qui racontent des balançoires sur les filles : « Mais ça va pas, mais t’es taré, ouais […] J’pourrais t’afficher mais c’est pas mon délire. » Voilà qui est dit.

Certes, ce n’est pas du Rimbaud. Les textes d’Aya Nakamura sont bruts de fonderie : « Je parle comme cela tous les jours avec mes copines et je ne vais pas me mettre des barrières car c’est ma personnalité. Ce n’est pas à moi à m’adapter. » (Le Parisien). Ce qui permet au passage d’apprendre quelques mots de vocabulaire. Le mystérieux « en catchana Baby » qu’elle revendique est sa traduction de la position de la levrette. Bon à savoir si vos enfants envisagent de chanter du Nakamura à la fête de l’école…

En réalité, ce ne sont sans doute pas les textes qui font le succès d’Aya Nakamura, mais plutôt sa musique et son rythme. Considérée comme une forme de rap, mais aussi proche du zouk, baignée dans la musique africaine, elle est faite pour être dansée. C’est sans doute pour cela qu’elle a conquis toutes les boites de nuit ouvertes durant la saison d’été.

Autrement dit, s’il n’est pas obligatoire de venir en bikini pour le passage d’Aya Nakamura à l’Escale, il n’est pas non plus obligatoire d’envisager de s’assoir…

Mercredi 10 avril 2019 à 20 heures, Escale de Saint-Cyr-sur-Loire.

Billetterie : réserver à Saint-Cyr-sur-Loire avec Entrée du Public et FNAC Spectacles ICI
…et pour réserver ailleurs en France, c’est LÀ
Pour danser avec elle chez vous, ses CD sont ICI.