Opera locos : il faudrait être fou
pour ne pas y aller !

C’est baroque, délirant, poétique, clownesque, excentrique, magnifique. Fou, quoi. S’il reste un strapontin et si vous êtes sensibles à l’art lyrique (ce n’est pas obligé, loin s’en faut, mais ça aide pour essayer de reconnaître les airs), il faut absolument voir et entendre Opera Locos. Prévu en pleine épidémie, le spectacle est repoussé en mars 2021, toujours à l’Espace Malraux de Joué-lès-Tours.

Opéra Locos à Tours
Chanter l’opéra sous la douche, Woody Allen l’avait imaginé, Opera Locos l’a fait… (Photo DR)

Ça part dans tous les sens et pour tous les sens. On en prend plein les yeux devant des costumes sortis de l’imagination d’un Jérôme Bosch rigolard. On galope avec une mise en scène dont le tonus ne sombre jamais dans l’excès, on pénètre un décor simple mais efficace et on est sidéré, décontenancé, emballé par des voix largement à la hauteur des compositeurs qu’elles servent.

Le tout baignant dans une ambiance où l’humour côtoie la poésie, où la folie accompagne le talent. Opera Locos s’amuse avec les plus grands airs de l’opéra, mais les sert avec une interprétation digne d’eux. Oser embarquer dans ce cirque la Reine de la nuit de La Flûte enchantée de Mozart, faut le faire, alors que c’est le moment de bravoure que tous les mélomanes attendent, comme on attend la chute de la trapéziste.

Opéra Locos à Tours
Les plus beaux airs d’opéra pour dire « je t’aime », c’est Opera Locos et c’est magnifique. (Photo DR)

Utiliser Carmen de Bizet ou Les contes d’Hoffmann d’Offenbach pour les entraîner dans une histoire d’amour entre artistes, c’est très joli. Et réussir à vous sortir un Nessun Dorma de chez madame Turandot de Puccini en guise de déclaration à une Dulcinée en fuite, c’est presque bouleversant…

De bien jolis fous chantant

Mais toujours avec le sourire. Quelques airs plus « contemporains » se glissent ici et là (pas trop, tout de même), la salle participe, on est retourné, paumé entre le bonheur d’avoir entendu des airs si bien interprétés et celui d’avoir ri sans un gramme de honte. Une jolie trame nous fait pénétrer au sein d’une troupe un poil déjantée. On y auditionne des chanteurs, on y tombe amoureux, on s’affronte entre rivaux et rivales, on se retrouve sur les doubles-croches. C’est joliment agité, c’est construit élégamment. On vous a dit qu’on aime, à Entrée du public ?

Opéra Locos à Tours
Une troupe qui allie belles voix et humour, c’est unique. (Photo DR)

Donc il faut aller applaudir (et chanter) cet Opera Locos dont les fous méritent tous d’être cités : Laurent Arcaro (baryton), Diane Fourès (soprano), Michael Koné (contre-Ténor), Margaux Toqué (mezzo soprano), Florian Laconi (ténor) en alternance avec Tony Boldan, ont tous un sacré talent.

D’ailleurs, on a pu les voir sur d’autres scènes. Comme celle de Tours où Florian Laconi est apparu dans La Veuve joyeuse, La Flûte enchantée, Gianni Schicchi, etc.

Une p’tite vidéo en attendant le printemps ?

Mardi 23 mars 2021 à 20h30 à l’Espace Malraux de Joué-lès-Tours.
Réserver à Joué-lès-Tours avec Entrée du Public ICI
…et pour réserver ailleurs en France, c’est LÀ