Le plus grand cabaret du monde
Patrick Sébastien refait son tour de piste

Dernière mise à jour le 13 janvier 2022

Viré du petit écran, Patrick Sébastien a repris son costume de Monsieur Loyal pour emmener son Plus grand cabaret du monde en tournée. Un cirque sans chapiteau qui sera de nouveau à Tours le 31 janvier et le 1er février 2023, après un premier passage fin 2021.

Le plus grand cabaret du monde de Patrick Sébastien en tournée à Tours (Photo DR Gérard Piwtorak)
Le Plus grand cabaret du monde de Patrick Sébastien en tournée à Tours. C’est comme à la télé, mais pour de vrai. (Photo DR Gérard Piwtorak)

Il est agaçant, Patrick Sébastien. Plutôt sympa, du genre avec qui on se voit bien jouer une troisième mi-temps de rugby (c’est dans ses habitudes) à la gauloise, sans espérer parler de la Critique de la raison pure ou du sexe des anges. Mais c’est oublier qu’il a écrit plus d’une vingtaine de bouquins, qu’il a fait des études de lettres et un passage rapide en fac de philo, et qu’il revendique un bagage culturel flatteur.

Populaire puissance 2

Il est agaçant parce qu’il a été un époustouflant imitateur, qu’il a lancé une quantité phénoménale d’émissions, qu’il a fait du théâtre et du cinéma et qu’il a le droit d’être populaire, dans les deux sens du terme, la notoriété et le rapport au public, ce qu’il assume pleinement. « J’ai choisi de m’adresser à celui que je serais si je n’avais pas réussi. En France, nous sommes emprisonnés dans un système où le populaire est méprisé. » dit-il à L’Humanité-dimanche. Mais sa volonté d’être populaire absolument lui fait parfois frôler le populisme.

Et, là, ça se gâte, même s’il sait manier l’équivoque pour, finalement, ne pas vraiment s’engager, lui qui affirme échanger avec les présidents de la République présents et passés – Chirac, Hollande, Macron… – quand il analyse : « Je connais plein de Marocains, Portugais ou Algériens qui sont rentrés dans ce pays et qui l’aiment. […]. En revanche, ceux qui viennent pour massacrer notre territoire, cassez-vous. C’est là que Zemmour n’a pas tort. Mais vouloir mettre tous les étrangers dehors, ce n’est pas possible.  » (Le Matin) 

La vengeance et le pardon

Le plus grand cabaret du monde de Patrick Sébastien en tournée à Tours (Photo DR Gérard Piwtorak)
Le plus grand cabaret du monde avec Patrick Sébastien en Monsieur Loyal. (Photo DR Gérard Piwtorak)

Il est agaçant, Patrick Sébastien, parce que, malgré ses excès, on ne peut pas s’empêcher de l’aimer. C’est le pote dont on sait qu’il va sortir une vanne lourdingue devant la maman de votre copine BCBG mais que l’on pardonne, le passionné qui en devient mégalo, le bateleur qui vire grande gueule.

Parfois, on applaudit, parfois, ça agace. On râle avec lui quand son Plus Grand cabaret du monde est dégagé de l’antenne sans ménagement (c’est la manière dans le métier) mais on est gêné de le voir jouer le martyr de Saint Sébastien face à la patronne de France-Télévisions, Delphine Ernotte, dont les façons sont effectivement connues pour ne pas faire dans la dentelle, c’est un euphémisme : « J’aurais adoré être une femme. Jusqu’à ce que je rencontre Delphine Ernotte, la patronne du service public. Le jour où j’ai compris qu’une femme pouvait être ainsi, cela m’a consolé d’être un homme. ». Mouais.

Ce qui ne l’empêche pas de jurer : « La vengeance revient à boire un bon vin dans un verre sale. La revanche est de boire son propre vin dans un verre propre. La revanche permet de s’appuyer sur le mal que l’on t’a fait pour en faire du bien. La seule solution est le pardon mutuel. C’est une discipline. (L’Humanité-dimanche) Apparemment, il y a encore du boulot.

L’enfant de La Piste aux étoiles

Il est agaçant, Patrick Sébastien, parce que, si l’on ne lui pardonnera jamais d’avoir greffé Le Petit bonhomme en mousse à nos neurones, en concurrence directe sur les pistes de mariages avec La danse des canards, on ne peut que lui être reconnaissant d’avoir maintenu l’esprit du crique à la télévision. Patrick, c’est le Roger Lanzac de notre époque. Le premier avait donné ses lettres de noblesse à l’art circassien en présentant La Piste aux étoiles de Gilles Margaritis. C’était dans les années soixante, lorsque le petit écran avait du mal à voir la vie en couleurs.

Le plus grand cabaret du monde de Patrick Sébastien en tournée à Tours (Photo DR Gérard Piwtorak)
Du cirque, du vrai, comme au cabaret. (Photo DR Gérard Piwtorak)

Il aura fallu attendre Patrick Sébastien pour trouver son successeur, formé, tout petit, à l’école du premier. Faute de chapiteau, le cirque est devenu cabaret mais l’esprit est là, le respect des artistes aussi. Les programmes sont de haute tenue, le spectacle fout des étoiles dans les yeux des spectateurs, la scène est un tremplin pour beaucoup. Bravo !

Et, puisque France-Télévision a poussé le Monsieur Loyal cathodique vers la sortie des artistes, il aura suffi que Patrick Sébastien remette son costume, embarque sa passion dans de gros camions, qu’il y ajoute une équipe énorme et qu’il reconstruise un programme digne de la télé pour le présenter en tête-à-tête avec le public, lequel apprécie finalement autant, sinon plus, ce cabaret « pour de vrai ».

C’est ce spectacle qui sera pour la seconde fois en tournée à partir de la fin 2022, avec passage à Tours début 2023. Et, comme il a fait le plein lors de son premier séjour, il doublera la mise cette fois.

Pas de chapiteau, pas de changement de nom, mais c’est bien un cirque qui sera sur scène. On y verra des acrobates, des prestidigitateurs, des artistes en tout genre, des danseuses à plumes et, évidemment, Patrick Sébastien en Monsieur Loyal : « C’est mon héritage, Le Plus grand cabaret du monde. Mon idée, c’est de pérenniser, c’est-à-dire que les gens soient suffisamment contents pour pouvoir revenir l’an prochain et ainsi de suite… Qu’on puisse chaque année présenter Le Plus grand cabaret du monde avec un spectacle différent et que, même le jour où je ne serai plus là, ça continue après moi. » (RTL)

Amen.

Au Parc Expo de Tours, le 31 janvier et le 1er février 2023

Réserver à Tours ICI (1)

Pour réserver ailleurs, c’est LÀ (1)

(1) Les suggestions de réservations données par Entrée du public ne sont que des informations destinées à aider nos lecteurs en les dirigeant vers des points de vente susceptibles de fournir les places correspondant à l’article publié.
D’autres possibilités existent, évidemment.
Entrée du public n’effectue aucune vente de billets par lui-même. Pour toute information concernant les places réservées (modifications, annulations…) vous devez vous retourner vers le vendeur auprès duquel vous avez pris vos places.