Kendji, c’est pour la vie  !
Retour au Parc expo de Tours en 2021

On va (re)sortir entre filles (mamans incluses) le 5 novembre 2021. Le beau gosse Kendji Girac sera de retour, guitare et sourire en bandoulière. Il y aura sûrement des cris et des larmes – de joie – sous le grand hall du Parc Expo. Une soirée pour tout savoir de la vie du gitan, si l’on se réfère au titre de son dernier album et, donc, de la tournée, Mi vida. Attention, ça va se remplir vite fait, bien fait. Ole !

« Mes enfants ont tellement insisté que nous viendrons de Paris pour le voir à Tours ! » raconte une mère de famille, pas mécontente d’avoir été « poussée » par ses filles. Elle ne sera pas la seule puisque le concert programmé le 5 novembre 2021 ne va sûrement pas tarder à afficher complet. Une habitude : en 2017, le beau Kendji avait rempli le Parc Expo tellement vite qu’il avait fallu organiser un deuxième concert. Foule aussi en 2019. Alors, dépêchez-vous de prendre les vos places. Entrée du Public vous permet de le faire directement ici.

Kendji Girac à Tours
Il aime bien donner des coups de pieds acrobatiques, Kendji. Pour « Amigo », c’était dans le sable. Pour « Mi vida », il se jette à l’eau. (Photo DR)

À bras ouverts

Quant à Kendji Girac, il réussit toujours à faire transpirer ses admiratrices mieux qu’un Covid mal soigné, même à l’approche de l’hiver. Il y a quelques années, la diffusion sur son compte Facebook de sa silhouette dénudée aux commandes d’un hors-bord avait fait l’effet d’un séisme !

Il avait aussi montré que le succès n’a rien changé à sa nature. Lors d’un passage dans le nord de la France, il avait rencontré une jeune autiste victime de harcèlement scolaire. Ce n’était pas la première fois, comme le confirmait la responsable de l’association Espoirs d’enfants : « Il prend souvent du temps pour les enfants et les jeunes malades. Et, surtout, il s’intéresse à eux. Il essaye de comprendre leur quotidien. » (La Voix du Nord). Cela ne surprendra pas ses fans, qui voient en lui autant une star qu’un ami. Un amigo, plutôt, du nom de sa tournée 2019.

Gitan d’origine catalane mais né à Périgueux, Kendji Girac a fait une percée fulgurante en gagnant la saison 3 de The Voice. Un concours pour lequel on est allé le chercher sur YouTube où il chantait une adaptation du titre Bella de Maître Gims, dans un style flamenco. On peut encore voir cet enregistrement, effectué sans doute au cours d’un pique-nique entre copains. Kendji joue « relax » mais sa personnalité est déjà là : guitare parfaitement maîtrisée, décontraction et aucun complexe pour adapter n’importe quel style au sien propre.

Kendji Girac à Tours
Une longue amitié avec Maître Gims et une balade à deux dans le « Dernier métro ». (Photo DR)

Quant à Maître Gims, il est toujours là, en guest star sur le dernier album de Kendji. On le retrouve dans Le dernier métro, que vous pouvez écouter (et voir) ci-dessous : « J’avais tout terminé, ma tournée, l’album, donc j’avais le champ libre. J’ai insisté : « Je veux travailler avec Gims. » Je lui ai envoyé 2-3 messages, il m’a dit qu’il se mettait à fond pour m’écrire des chansons.  » (Charts in France).

Gims n’a pas été le seul à retrouver Kendji dans les studios puisque Dadju a participé à Dans mes bras et Soolking à Bebeto.

Le beau temps des feux de camps

Cette absence de complexe, on la retrouvera sur son premier album en 2014 où il n’hésite pas à « traduire » en gipsy Tous les mêmes de Stromae. Un style qui intègre – ce qui ne plaît pas à tout le monde, d’ailleurs – des percussions discos ou électro. On peut préférer le Kendji Girac purement gitan (ce fut le cas avec son Amigo tour) mais force est de reconnaître que l’assemblage des deux univers donnait un résultat particulièrement dansant !

Kendji Girac à Tours
Une séance de photos dans la région de sa jeunesse pour la pochette de son album. (Photo DR)

Le dernier opus, Mi vida, sans être totalement un retour aux sources, s’annonce plus proche du Kendji des origines. À l’heure où nous écrivons (et où les locations ouvrent), on n’a pas entendu tout l’album. Mais Le dernier métro sonne comme au beau temps des feux de camps entre copains et le déjà connu Habibi va dans le même sens : « Habibi, qui marie le répertoire gitan et les sonorités orientales, a été écrit par Slimane, dans le sillage de son album triomphal avec Vitaa. » (La Dépêche).

L’amour des rencontres, le plaisir de jouer pour des copains… Ils seront quelques milliers au Grand Hall mais la fusion fonctionnera toujours à plein, c’est sûr. Parce que Kendji est vraiment sympa. Un vrai amigo.

Le 5 novembre 2021 à 20 heures, au Parc Expo de Tours
Réserver en Touraine avec Entrée du Public en cliquant ICI.
Réserver partout en France avec Entrée du Public et TicketMaster