Les enfants sauvages
de l’Opéra de Tours

Dernière mise à jour le 3 novembre 2021

La programmation “jeune public” de l’Opéra de Tours propose Jungle, réinterprétation du Livre de la jungle de Kipling. Un «  opéra sauvage », musical mais bien loin de Disney. Pas de panique : Mowgly, Bagherra, Shere Khan et, évidemment, Baloo seront bien là, en février 2022.

C’est une co-production qui unit moult opéras français (Limoges, Bordeaux, Tours et quelques autres lieux de musique) qui attend les jeunes mélomanes, et leurs parents (et les enseignants), en février 2022 sur la scène de la rue de la Scellerie, à l’Opéra de Tours. Une relecture musicale du Livre de la jungle, de Rudyard Kipling, dont les rugissements sont des airs de musique puisque passés par le filtre lyrique.

Jungle - Photo Éclats - Pierre Planchenault
Un voyage initiatique, une découverte de la musique lyrique mais aussi un sacré spectacle ! (Photo Éclats/Pierre Planchenault)

Un travail pas facile, osé même, conçu par l’association bordelaise musicale Éclats, suivant en cela sa vocation : « Mettre en jeu la musique – décomposer/recomposer pour transmettre, au plus petit comme au plus grand, le goût du son, une curiosité musicale. » C’est ainsi que l’on trouve à son répertoire un certain Ali-Baba, mais aussi une Marmelade de langues (la française et l’italienne, l’opéra est proche) ou des Concerts polissons (les enfants sont tout près).

Le début du voyage

Mowgly, Bagherra, Shere Khan et, évidemment, Baloo seront bien dans cette Jungle. Pourtant, il est peu probable que la famille rentre chez elle en chantant Il en faut peu pour être heureux en chœur dans la voiture. Cette Jungle-là est un brin plus sauvage, comme avertit le sous-titre. On y rugit, on y crie, on y apprend la vie (l’œuvre de Kipling est surtout, comme on dit, un voyage initiatique, pas une visite au zoo) mais on le fait en découvrant la musique lyrique contemporaine, ce qui demandera, tout de même, un certain effort.

Jungle - Photo Éclats - Pierre Planchenault
L’opéra qui se cache derrière la forêt, ou la jungle. (Photo Éclats/Pierre Planchenault)

L’auteure/librettiste, Sandrine Roche, le dit clairement  : « Jungle est un opéra sauvage, dans tous les sens du terme. Il joue avec les convenances et les codes pour mieux s’en défaire, jetant insolemment à terre tout ce sur quoi nous espérerions pouvoir nous appuyer. C’est une bête inconnue qui nous entraîne dans la jungle, nous laissant tour à tour émus, rieurs, en colère, les oreilles et les yeux toujours en alerte, à l’écoute des mots, des sons, des mouvements, des (re)bondissements inattendus de matières, de voix, et de corps. » On en frissonne déjà.

Mais c’est aussi un travail qui fait confiance aux enfants, son public. La partition ne triche pas, ne tente pas de séduire à tout prix. Elle doit convaincre et y parviendra, avec le jeu des chanteurs/comédiens, avec la mise en scène et, surtout, avec cette volonté de croire, cette capacité à imaginer qui sont le propre de l’enfance.

En ce sens, Jungle est aussi un « voyage initiatique » qui doit conduire le jeune public vers cette forêt très dense qu’est le monde lyrique. Sans crainte de s’y perdre, parce que Mowgly, Bagherra, Shere Khan et Baloo auront montré le chemin.

Un petit avant-goût avant de plonger dans la Jungle

Samedi 5 février 2022, 15 heures, à l’Opéra de Tours.

Jeudi 3 février à 10 heures et 14h30 : séances scolaires
Vendredi 4 février à 10 heures et 14h30 ; séances scolaires

Réserver ICI (1)

(1) Les suggestions de réservations données par Entrée du public ne sont que des informations destinées à aider nos lecteurs en les dirigeant vers des points de vente susceptibles de fournir les places correspondant à l’article publié.
D’autres possibilités existent, évidemment.
Entrée du public n’effectue aucune vente de billets par lui-même. Pour toute information concernant les places réservées (modifications, annulations…) vous devez vous retourner vers le vendeur auprès duquel vous avez pris vos places.